green_datacenter

Le développement des géants de l'informatique avec leurs data centers contribue au problème du réchauffement climatique et de l'augmentation de CO2 dans l'air.

La nouvelle tendance pour ces grandes entreprises est se mettre au vert! Google, Microsoft, Apple, Facebook se mettent à la tendance du Green Computing en misant sur de nouvelles méthodes.

data-centers-vert

En quoi ces grosses compagnies polluent ‘elles avec leurs data centers ?

Les data centers traditionnels gaspillent 90% de l’énergie qu’ils consomment. David Atienda Alonso, professeur de génie électronique et directeur du laboratoire de systèmes embarqués de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne), explique en quoi ces ‘gros’ gaspillent autant: « Le centre de données d’une entreprises doit être prêt et disponible en cas de pic dans les demandes de calculs. La plupart du temps, les data centers sont utilisés à 50 ou 60 % de leurs capacités de calcul. En optimisant en même temps le système de refroidissement et les capacités de calcul, on arrive à réduire la consommation d’énergie des data centers d’environ 50% ».

Le refroidissement est l’un des plus grands consommateurs d’énergie de n’importe quel centre de données. Pour chaque watt de puissance nécessaire à l’exécution d’un serveur, un watt supplémentaire est nécessaire au refroidissement du système.

Citigroup-Data-Center-à-Francfort

Data-Center de Citigroup à Francfort

Les technologies « Green It »

Les entreprises misant sur les technologies vertes, permettent d’économiser l’énergie utilisée par leurs centres de données. L’entreprise Safe Host, par exemple, située à Genève, utilise des sources électriques 100% hydrauliques depuis 2003.

Le label Vitale Bleu des services industriels genevois lui a été décerné. Cette entreprise fait également une économie au niveau de son portefeuille, car le système « free cooling » réduit leur consommation d’énergie de 20 à 25 %. Ce système permet d’utiliser l’air froid extérieur pour refroidir l’air chaud à la sortie des serveurs.

apple-logo-green

Les pays scandinaves ont besoin de moins d’énergie pour le refroidissement grâce à leur climat. Le fabricant HP a progressé dans le « Dynamic Smart Cooling », qui est un système dans lequel les centres de données sont modélisées et contrôlées, afin de permettre aux systèmes de refroidissement de s’adapter aux changements de températures en temps réel. Les entreprises doivent tenir compte d’un critère essentiel : les performances par watt! L’industrie du secteur doit se montrer suffisamment réactive pour fournir des repères mesurables, comme la puissance nominale des serveurs, le refroidissement au niveau de la puce et la distribution des systèmes d’air conditionnée.

Ami d’un jour, ennemi de toujours!

Facebook a longtemps était critiqué par Greenpeace en matière d’environnement. Cette plateforme communautaire est à priori l’un des sites les plus polluants, elle utilise des sources d’énergie issues du charbon pour approvisionner ses data centers. Facebook s’engage dans un communiqué, à améliorer l’efficacité énergique de ses centres de données. Une page Green on Facebook a été crée par ce géant des réseaux sociaux, cela permet de communiquer sur ses engagements pour l’écologie.

facebook-vert

En bref,

On commence seulement à mesurer les répercussions écologiques des data centers. Les géants de l’informatique commencent à se mettre au vert à la fois pour les économies d’énergie mais aussi pour leur image et leur notoriété !

Partager ce contenu