reset the net

Reset The Net est né ! Tout juste un an après les premières révélations d’Edward Snowden sur les agissements du Big Brother américain (la NSA), une grande campagne de sensibilisation soutenu par Fight for the Future est lancée. Son objectif : Fournir à tous les internautes les moyens de se protéger de l'espionnage organisé par les agences de renseignement, la NSA en tête.

Reset The Net est né ! Tout juste un an après les premières révélations d’Edward Snowden sur les agissements du Big Brother américain (la NSA), une grande campagne de sensibilisation soutenu par Fight for the Future est lancée. Son objectif : Fournir à tous les internautes les moyens de se protéger de l’espionnage organisé par les agences de renseignement, la NSA en tête.

FacebookCover reset the net

A l’origine de l’affaire PRISM

Edward Snowden, informaticien américain et ancien employé de la CIA et de la NSA, entre en contact sous le pseudo de Verax avec les journalistes Glenn Greenwald et Laura Poitras à partir de décembre 2012. A la demande d’Edward Snowden, ils échangent uniquement avec des moyens de communications cryptés, ses échanges se répètent jusqu’à la publication des articles les 05 et 06 juin 2013 de Glenn Greenwald dans The Guardian et de Laura Poitras pour le Washington Post.

Edward snowden

Ces deux articles seront les premiers d’une série dévoilant au grand jour, preuves et documents à l’appui, toutes les pratiques des services de renseignements américains et britanniques. De toutes les révélations, la plus médiatisée concerne le programme américain de surveillance électronique PRISM, sous ce nom de code se cache une collecte massive de données orchestrée par la NSA.

Pour réaliser cet espionnage à grande échelle la NSA disposerai d’un accès direct aux données hébergées par les géants américains, parmi lesquels #Facebook , #Google , Skype, YouTube, Microsoft, Yahoo!,  Aol et même Apple !

PRISM_logo_(PNG)

La réponse à PRISM, Reset The Net ou « Réinitialiser le Net »

En réponse à PRISM, la vaste campagne de communication Reset The Net initiée par le groupe d’influence à but non lucratif Fight for The Future (www.fightforthefuture.org) a obtenu le soutien d’une cinquantaine d’acteurs. La grande majorité des organisations de défense des libertés qui comptent sont de la partie (Amnesty International, Greenpeace, Electronic Frontier Foundation,…).

square-take-back

La surveillance massive des internautes par la NSA et d’autres agences de renseignement a entamé la confiance des internautes, l’industrie high-tech, soupçonnée de collusion avec les services de renseignement et inquiète de l’impact économique d’un tel scandale n’est pas en reste, Google, Twitter, WordPress, Dropbox ou encore Mozilla, ont répondu présents et pour certains avec des annonces concrètes:

  • WordPress a annoncé le SSL par défaut sur ​​tous les sites hébergés sur WordPress.com ( #Wordpress représente 22% des sites Web),
  • Tumblr a annoncé l’ajout du SSL par défaut pour protéger les lecteurs de leurs 189 millions de blogs,
  • Mozilla (créateur de Firefox), encourage la communauté à prendre l’engagement d’utiliser les outils de sécurité dans Firefox,
  • Yahoo s’engage à faire pression sur le Sénat américain pour lutter contre la surveillance en utilisant le hashtag #ResetTheNet déjà largement utilisé sur Twitter,
  • Google a annoncé sur son blog le lancement d’un nouveau projet open source de messagerie crypté de bout en bout.

Reset the net

Reset The Net propose également sur son site Internet www.resetthenet.org un pack d’outils pour ordinateur et Smartphone (Windows, Mac ou Linux) comme Tor, Redphone ou ChatSecure, ces logiciels compliquent sérieusement la tâche de l’agence américaine. The Guardian a annoncé pour cette journée « Réinitialiser le Net » pour lancer SecureDrop, un nouveau service pour les dénonciateurs de telles pratiques.

Reset The Net est un appel à se battre pour un Internet libre et ouvert respectant nos droits et libertés fondamentales, rejoignez tous le mouvement !

Reset The Net : un an après l’affaire PRISM révélée par Snowden, la mobilisation s’organise
Par Reset The Net : un an après l’affaire PRISM révélée par Snowden, la mobilisation s’organise

Partager ce contenu