rédaction-mobile

Les appareils mobiles gagnent du terrain. : les internautes naviguent désormais plus sur mobile que sur desktop.

Côté SEO, l’enjeu sera d’établir une stratégie axée à la fois sur les requêtes courtes et la longue traîne pour bien référencer ses contenus. Côté stratégie de contenu, il faut aussi changer le style rédactionnel (longueur des paragraphes, langage verbal, etc). Il s’agit ainsi de s’adapter aux impératifs imposés par les moteurs de recherche : d’une part en matière de recherche vocale et d’autre part en matière de lecture sur mobile.

Pourquoi adapter la rédaction web aux formats mobiles ?

anthedesign-rédaction-mobile-2

Les téléphones étant toujours a porté de main, il n’est pas surprenant qu’ils deviennent le premier réflexe des internautes qui cherchent des informations. Google l’a bien compris, si bien que le SERP sur mobile et sur desktop sont devenus bien différents : seul 12 % des résultats conservent leur position d’un appareil à l’autre. C’est pourquoi il est primordial d’adapter sa rédaction mobile.

Le moteur de recherche privilégie avant tout l’expérience utilisateur. Pour conserver une bonne visibilité sur internet, il est donc important d’optimiser vos contenus aussi bien pour une lecture sur mobile que sur un ordinateur. Le risque étant de prendre près de 50% du trafic de votre site web.

De même, la recherche vocale, qu’elle se fasse depuis un appareil mobile ou une enceinte connectée, prend également du terrain. En 2019, le vocal a représenté près de 20 % des recherches. Les prédictions du géant de la tech se positionnent sur 50 % de recherches vocales en 2020.

Comment adapter ses contenus à une lecture sur mobile ?

Adapter ses contenus au format mobile est un enjeu pour le référencement naturel et pour l’expérience utilisateur en 2020. Niveau SEO, il s’agira que trouver le bon équilibre entre requêtes courtes et longues traîne. Pour le lecteur, il faudra s’adapter à la taille réduite des écrans de smartphones et tablette.

Rédaction mobile : des requêtes courtes pour la recherche textuelle

Les écrans d’appareil mobile étant de dimensions plus réduites que celui d’un ordinateur, l’ergonomie de la recherche n’est pas la même. La barre de recherche de Google est plus petite. La liste des premiers résultats est également plus courte. Les utilisateurs ont donc tendance à aller droit au but. Au lieu de taper “restaurant de sushi à Paris”, il aura tendance à taper “resto sushi paris”. Certains de vos contenus doivent donc être optimisés vers ce type de requêtes très courtes et directes.

Des mots-clés de longue traîne pour la recherche vocale

La recherche vocale se présente un peu différemment. Elle se fait sur enceinte connectée (comme la Google Home), mais aussi depuis mobile. Dans ce cas de figure, les internautes posent des questions entières à leur assistant vocal. Par exemple, “Ok google, Où trouver un restaurant de sushi à Paris ?”. Là où l’enceinte donnera une réponse orale, sur mobile, l’assistant affichera le plus souvent une liste de résultats. Il faut donc soigner la rédaction sur mobile.

L’enjeu est donc de savoir s’adapter aussi bien à la recherche textuelle avec des requêtes courtes, mais aussi à la longue traîne pour répondre aux utilisateurs de l’assistant Google.

Rédaction mobile, c’est aussi des réponses plus courtes et plus précises

La taille des appareils est également une contrainte en termes de lecture. Elle y est plus difficile, l’internaute y passe donc moins de temps que sur un écran plus large (8 secondes en moyenne). Les réponses se doivent donc d’être plus courtes et plus précises. Il ne faut donc pas hésiter lors de la rédaction de contenu à rédiger un résumé engageant dès l’introduction. Il faut donner la réponse à la question en début d’article, puis développer dans les détails dans les paragraphes qui suivent.

Si l’internaute dispose de suffisamment de temps devant lui et que le sujet l’intéresse, il peut être amené à lire l’intégralité de l’article. Pour faciliter la lecture, notre conseil est de rédiger des paragraphes courts, des puces et des listes ordonnées. Le but est de produire un contenu de qualité et complet en présentant les informations de façon aérée.

Le langage se fera également plus verbal. Il faut désormais écrire comme on parle, ou presque. Il faut ainsi éviter les phrases trop alambiquées ou un langage trop soutenu. Le vocabulaire doit rester celui de tous les jours.

Adapter sa stratégie de contenu avec le snack content

Les snacks contents, ce sont ces contenus volontairement courts et facilement consommable qui facilite la rédaction mobile. Leur lecture ne doit pas dépasser les 2 min (250 à 300 mots). Ces micro-contenus sont avant tout destinés à être partagés sur les réseaux sociaux. Cependant, la forte croissance de la recherche mobile et vocale poussent de plus en plus les rédacteurs web à créer du contenu plus court, tout en étant qualitatif.

L’idée est donc mettre en place une ligne éditoriale qui mêle articles de fond (1000 mots) à des petits contenus, plus axés sur le divertissement ou l’information flash. La finalité à terme est de couvrir les différentes utilisations que les internautes font de leurs appareils mobiles et desktop.

Vous souhaitez booster votre stratégie de réaction sur mobile ? N’hésitez pas à prendre contact pour échanger sur votre projet de communication

Rédaction Mobile : Comment adapter ses contenus à la croissance du mobile ?
Par Rédaction Mobile : Comment adapter ses contenus à la croissance du mobile ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 7 de nos lecteurs
Partager ce contenu