Gestionnaire cache http : qu’est-ce que c’est ?

Écrit par Mélanie Lefèvre Nb de vues 616 Commentaires 0

La performance de votre site web est définie, selon ses utilisateurs, par sa fluidité et sa réactivité face à leurs requêtes. Plusieurs moyens mis en place favorisent cette performance dont le gestionnaire cache.

Lecture Zen
gestionnaire cache http Mis à jour le 17 septembre 2021

Le gestionnaire cache http améliore le fonctionnement général de votre site. Il stocke vos données sur le navigateur afin de rendre plus rapide votre prochaine session de navigation.

Le cache et gestionnaire cache : en savoir plus

Un cache est un ensemble de réponses de requêtes faites précédemment sur une page web et qui ont été préalablement recueillies. Une clé d’identification est rattachée à chacune de ces réponses, chaque clé est différente.

Dans le cas où une requête correspond à une clé d’identification déjà identifiée, alors il fourni une réponse instantanée sans refaire appel au serveur d’origine. Il facilite donc votre navigation et augmente sa rapidité.

Le gestionnaire de cache prend en charge les mises à jour ainsi que la suppression des réponses dans le stockage cache. Il est mis à la disposition des utilisateurs dans l’action lancée, avant de répandre la demande vers le serveur.

Différents types de caches existants

Nous comptons deux catégories de caches :

  • les caches privés,
  • les caches partagés.

Ils ont tous les deux des caractéristiques et avantages différents.

Le cache privé

Il correspond à un seul utilisateur. Il contient les documents téléchargés via http par un utilisateur en particulier. Cela facilite la future manipulation car vous accédez aux documents précédemment visités en cliquant sur « retour ». La navigation hors-ligne se fera également étant donné que la sauvegarde temporaire du contenu visité a été réalisée.

Le cache partagé

Il stocke les réponses des requêtes précédentes pour, ensuite, être utilisées par plusieurs utilisateurs dans une prochaine session.

La mise en cache http, pourquoi ?

Votre site comprend une multitude de contenus, tels que des fichiers multimédias : images, vidéo, audio, mais également des scripts et des fonts.

Ces derniers sont souvent volumineux et prennent du temps pour être télécharger à chaque requête. Par conséquent, le temps de chargement de votre blog ou site augmentera.

Vos utilisateurs seront forcément frustrés et votre site aura moins de succès. Cela ne sera pas très bon pour votre business et votre réputation.

Face à cela, pour un temps de chargement plus rapide, vous avez besoin de réduire les ressources à télécharger et ainsi diminuer le temps de réponse des demandes des utilisateurs. C’est la mise en cache http qui vous y aidera.

Le fonctionnement du gestionnaire cache http

Le protocole de mise en cache http gère les caches coexistant : navigateur, CDN et origine.

1/ Dans le cache navigateur, le système conserve instantanément les données du navigateur. Cela évite le téléchargement des ressources pour une future connexion à la session.

2/ Dans le cache CDN, le système sauvegarde les ressources des contenus sur les réseaux des serveurs de cache dans différents endroits de stockage.

3/ Le cache origine, quant à lui, conserve le résultat d’une opération qui prend plus de temps de réponse que les autres. Cela prévient la reproduction de temps d’attente et de traitement. C’est le cas à la génération d’une page ou à l’amélioration de la qualité d’image. Ce sont des opérations qui se servent de plusieurs contenus du serveur.

Grâce à la mise en cache http, le nombre de réponses des requêtes par seconde augmente significativement. Elle passe de 15 requêtes par seconde à plus de 2 600. D’ailleurs, le temps de réponse baisse à moins de 0,40ms, s’il était à plus de 60ms auparavant.

C’est le service de gestionnaire de cache qui entre en jeu dans toutes ces actions. Il récupère les données dans le cache, non pas dans le disque de base de données, mais sur des mémoires de stockage de données en ligne, comme les mémoires cloud par exemple. Il gère l’enregistrement des données et les stocke de façon intelligente rendant votre site plus réactif.

Les éléments à mettre en cache http

Pour une visite sans encombre de votre site, il y a des éléments de base à mettre en cache http, notamment :

  • les logos et images de marque,
  • les fichiers médias,
  • les scripts et les feuilles de styles.

Ce sont des éléments assez volumineux nécessitant un temps de chargement plus élevé. De ce fait, la mise en cache permet d’éviter un rechargement à chaque requête.

Concernant les pages HTML, les contenus avec des cookies d’authentification, et des rotations d’image : ce n’est pas très conseillé de les mettre en cache.

Les avantages du gestionnaire cache http

L’amélioration des performances de votre site est le premier atout du gestionnaire cache http. La rapidité de la mémoire permet une lecture plus réactive des données. Le chargement de votre page se fera plus vite.

C’est un réel avantage car des études confirment qu’un utilisateur quitte une page si celle-ci prend plus de trois secondes à se charger, un laps de temps minime mais qui risque de vous faire perdre des clients.

Ensuite, il prévient contre la latence due au nombre élevé d’utilisateurs. Votre site peut avoir un pic durant lequel, plusieurs utilisateurs seront sur votre site au même moment.

Par conséquent, la charge sur votre base de données augmente considérablement et le fonctionnement du site peut être affecté. Le gestionnaire cache http vous permet d’avoir un débit de cache en mémoire très élevé pour réduire voire éliminer ce risque.

La disponibilité du contenu même hors-ligne est aussi un avantage indéniable. Grâce à la mémoire cache, l’utilisateur accède aux réponses de requêtes émises préalablement. Le contenu est accessible et de façon simplifiée.

Encore un plus : la réduction des coûts et des charges backend. La mise en cache vous permet de répondre au maximum d’opérations, accès ou sortie. Les coûts de base de données sont plus raisonnables.

Dans le cas où la base de données primaire est facturée en débit, le taux de réduction peut aller jusqu’à 12%. D’autre part, la charge de lecture de la base de données est redirigée vers la mémoire. Par conséquent, le risque de plantage ou de crash diminue.

Aller en haut Contactez-nous X