Time to Interactive : qu’est-ce que le délai avant interactivité ?

Écrit par Hugo Essique Nb de vues 3111 Commentaires 0

Google favorise, dans les pages de résultats, les sites qui fournissent une expérience utilisateur la plus intuitive et facile possible. Qu’est-ce que la mesure “Time to Interactive” ?

Lecture Zen
Time to Interactive Mis à jour le 13 octobre 2020

La vitesse de chargement d’une page web est une donnée clé en matière de référencement naturel. Google favorise, en effet, dans ses pages de résultats les sites qui fournissent une expérience utilisateur la plus intuitive et facile possible. Si plusieurs indices métriques permettent de calculer la vitesse d’affichage des éléments d’un site, ils ne permettent pas d’appréhender l’interactivité du site. Le moteur de recherche a ainsi déployé une nouvelle métrique : le Time to Interactive (TTI).

Qu’est-ce que la mesure “Time to Interactive” ?

Beaucoup de sites ont tendance à valoriser la visibilité des contenus au détriment de la facilité à interagir avec ces derniers. Pourtant, cela peut créer une expérience utilisateur assez frustrante. Notamment, lorsque l’internaute a l’impression de pouvoir agir sur les éléments de la page, mais que rien ne se produit. Google tient donc désormais compte dans son algorithme de référencement de l’indice de vitesse (Speed index), mais aussi du “Time to interactive”.

Le time to interactive est une mesure qui permet ainsi de calculer le délai entre le début du chargement de votre page et l’instant où l’utilisateur va pouvoir entièrement interagir avec votre site ; et cela pendant au moins 5 secondes ! Google définit, en effet, cette interactivité comme le moment à partir duquel :

  • la page affiche les premiers contenus utiles, qui est une donnée définie par le First Contentful Paint.
  • il est possible d’interagir avec les éléments les plus visibles de la page, c’est-à-dire le moment où l’on peut cliquer sur un contenu visible.
  • la page répond aux interactions de l’utilisateur dans un délais de 50 millisecondes, c’est-à-dire le moment où il va se produire un événement, de façon réactive, lorsque l’internaute clique sur l’élément.

Autrement-dit, le délai d’interaction se calcule entre l’affichage du premier élément significatif (comme un texte, un titre ou une image) et le moment où une action peut se dérouler rapidement à l’écran quand on clique sur un élément.

Par exemple, une nouvelle page s’ouvre ou une animation se lance. Plus ce délai est minime, plus l’expérience sera satisfaisante pour l’utilisateur.

En moyenne, selon le moteur de recherche, le délai avant interactivité ne devrait pas dépasser les 2 à 3 secondes.

Comment mesurer le délai avant interactivité ?

Le délai avant interactivité est une métrique nouvelle qui doit encore être perfectionnée. La perception humaine de la vitesse de chargement d’un site n’est pas une mesure exacte. Elle est relative à chaque utilisateur en fonction de l’appareil utilisé comme :

  1. son navigateur,
  2. sa connexion internet,
  3. sa propre appréciation de la vitesse de chargement.

Il est donc difficile de corréler l’indicateur que donne le TTI et ce qu’il se passe vraiment sur l’écran de l’utilisateur. Le TTI n’est donc pas encore intégré à tous les outils de mesure. Le nouvel outil de Google, Page Speed Insights, vous permet tout de même d’avoir accès à cette donnée. Pour autant, n’en faites pas une interprétation littérale, car ce n’est pas une mesure standard. Il doit plutôt orienter vos travaux d’optimisation SEO.

Le TTI étant une mesure difficile à observer concrètement, certains développeurs et référenceurs SEO lui préfèrent le First Input Delay. Le FIP mesure le délai entre le moment où l’utilisateur interagit pour la première fois avec le site et le moment où le navigateur répond à cette interaction.

Autrement-dit, ce métrique vous permet seulement de mesurer le délai de réaction de la page à une sollicitation de l’internaute. Cette donnée dépendant de moins de facteurs que le time to interactive, elle est donc plus précise et plus fiable. Cependant, elle ne donne pas le délai réel dans lequel un site internet est prêt à recevoir une interaction ET à y répondre.

Comment optimiser le Time to interactive de votre site web ?

Si le TTI n’est pas une donnée 100% fiable pour le moment, il peut vous donner des pistes pour améliorer la vitesse de chargement de votre site, et par extension votre SEO. Le délai avant interaction est en effet fortement impacté par les scripts Javascript qui retardent le rendu de la page web.

Le Javascript est un langage de programmation qui permet “d’animer” une page qui autrement serait statique. Il permet, selon les interactions de l’internaute ou selon des paramètres de temps :

  • de cacher ou d’afficher un paragraphe,
  • de créer une animation dynamique (fondu, glissement,…) sur un élément ou encore de faire apparaître une fenêtre pop-up.

Plus il y a de script, plus le TTI va être long. Cela peut également varier d’un appareil à l’autre. Prenons l’exemple du smartphone avec un processeur moins puissant qu’un ordinateur : un site chargé sur ce dernier subira nécessairement l’impact du nombre de scripts Javascript.

Pourtant, l’expérience utilisateur sur mobile est aujourd’hui de plus en plus valorisée par Google : un temps de chargement mobile (en 4G) plus important impactera ainsi nécessairement votre référencement mobile.

Les recommandations de Google (pour mobile et desktop) sont de supprimer ou différer les scripts qui ne sont pas ou peu nécessaires à la stabilité et au rendu du site. Attention pour autant à ne pas abuser de cette option au risque justement d’appauvrir l’expérience de l’utilisateur.

Aller en haut Contactez-nous X