roi ou retour sur investissement

Vous souhaitez évaluer l’intérêt financier de votre site vitrine au sein de votre entreprise ? Vous hésitez à lancer la nouvelle stratégie marketing de votre blog ? Pour que votre site devienne rentable, vous devez connaître les indicateurs qui aident à prendre les bonnes décisions. À commencer par le ROI.

Le ROI, qu’est-ce que c’est ?

L’acronyme ROI provient du terme anglais « return on investment », littéralement le « retour sur investissement ». En webmarketing, le ROI détermine tout simplement la rentabilité de votre site internet sur une période donnée.

Comment calculer le ROI ?

La méthode de calcul apparaît limpide : vous prenez votre bénéfice, c’est-à-dire votre chiffre d’affaires déduit de vos coûts, que vous divisez par le montant total de vos investissements. Multipliez le résultat par cent pour transformer ce ratio en pourcentage.

ROI = [(chiffre d’affaires — coût d’investissement)/coût de l’investissement] x 100.

Les trois types de coûts d’un site web

On classe les coûts d’investissement d’un site, d’un blog ou d’une boutique e-commerce en trois secteurs :

  • Les frais de création. Ils englobent l’hébergement et la location du nom de domaine ;
  • les dépenses de maintenance et de fonctionnement ;
  • les frais d’optimisation. Ceux-ci incluent notamment la stratégie de référencement SEO.

En tant que web-entrepreneur, vous investissez forcément dans ces trois catégories. Néanmoins, certains éprouvent des difficultés à rentabiliser leur site web, car l’accent n’est pas forcément mis là où il devrait être.

L’impact du SEO sur le ROI 

Véritable nerf de la guerre, la méthode de référencement SEO influence directement la rentabilité de votre activité. Plus un site est optimisé, plus il figure dans les premiers choix de Google.

La suite, vous la connaissez : le trafic augmente, la clientèle s’intensifie. Et vos ventes explosent !

Voilà pourquoi une stratégie SEO de qualité s’avère indispensable. Patience, les résultats mettent quelques mois à se dessiner : dressez un premier bilan au bout d’un an.

Mesurer le retour sur investissement d’un site internet

Le moment est venu de mesurer le ROI de votre site web. Rassurez-vous, la formule mathématique reste identique à celle énoncée plus haut. Cependant, vous êtes tenu de cibler quelques indicateurs.

Le ROI sur un site marchand

Concentrez-vous sur les transactions effectuées et le chiffre d’affaires total. D’autres outils, que vous trouverez sur Google Analytics, aident à décrypter la lecture de votre ROI :

  • Le taux de conversion. C’est la proportion entre les clients acquis et le nombre de personnes contactées (newsletter, emailing, etc.) ;
  • le taux de transformation désigne le pourcentage de ventes par rapport aux visites. Plus il est élevé, plus le retour sur investissement gonfle ;
  • le coût moyen d’une commande.

Le ROI sur un site vitrine

Les sites vitrine présentent un produit sans toutefois le proposer à la vente. De ce fait, l’approche du ROI se montre différente.

L’objectif premier reste de générer le plus de leads (de prises de contact) possible. À l’aide, par exemple, d’un formulaire à remplir sur le site. Ainsi, une agence immobilière tient compte de ses leads pour calculer le ROI de son site internet. Voici comment procéder :

  • Totalisez le nombre de leads ;
  • définissez ensuite le taux de conversion, soit la proportion de leads qui souscrivent à une vente ;
  • déterminez la valeur moyenne investie par un client ;
  • multipliez le nombre de leads par le taux de conversion, puis par la valeur moyenne dépensée par un client. Vous obtenez ainsi votre chiffre d’affaires prévisionnel.

Pour finaliser le ROI, retranchez les coûts d’investissement puis divisez le résultat par les coûts du site internet.

roi retour sur investissement site web

L’optimisation du ROI en 4 étapes

Votre ROI navigue à vue ? Pas de panique ! Grâce à ces quelques techniques éprouvées, votre site va rapidement retrouver sa vraie place : devant vos concurrents.

Revoyez votre stratégie marketing

Vos ventes en ligne tombent en chute libre ? C’est probablement à cause d’un déficit de nouveaux visiteurs. Un bon ROI dépend de la capacité à attirer des utilisateurs néophytes, alors dépoussiérez votre stratégie marketing !

Parmi la multitude de solutions, envisagez une campagne promotionnelle, une proposition de parrainage et un dynamisme renforcé sur les réseaux sociaux.

Améliorez le trafic organique de votre site avec le SEO

Apparaître en position 0 du SERP de Google vous paraît impossible ? Le référencement naturel, s’il se base sur une stratégie solide, peut pourtant vous aider à tendre vers cet objectif.

Pour y parvenir, proposez un contenu rédactionnel de qualité et optimisé SEO. N’hésitez pas à choisir des requêtes longues traîne, plutôt que de stagner sur des sujets trop concurrentiels.

Enfin, établissez un maillage interne actif sur chacune de vos pages. Si l’utilisateur s’intéresse à votre article, les chances pour qu’il clique sur un de vos liens s’agrandissent.

Google considère comme pertinents les sites qui possèdent un faible taux de rebond.  

Réduisez le taux de rebond en optimisant l’expérience utilisateur

Tel un baromètre, le taux de rebond mesure le pourcentage de visiteurs qui ne restent pas sur votre site internet après avoir navigué sur une seule page. En plus de nourrir votre site de contenus qualitatifs, veillez à son ergonomie. L’interface doit offrir une expérience fluide et agréable à l’utilisateur.

Tenez-vous au courant des dernières tendances du webdesign. Mais surtout, rendez votre site responsive ! Plus de deux tiers des recherches de Google s’effectuent sur smartphone. Si votre support n’est pas adapté à toutes les résolutions d’écrans, c’est autant de clients potentiels qui filent ailleurs.

Développez votre notoriété avec un netlinking pertinent

Une autre manière d’optimiser votre référencement naturel consiste à placer des backlinks de qualité sur des blogs ou des sites amis, qui traitent de la même thématique.

N’hésitez pas à contacter d’autres web-entrepreneurs pour leur proposer de rédiger un article invité, dans lequel vous inclurez un backlink. Assurez-vous que votre hôte jouit, tout comme vous, d’une solide réputation. Votre backlink en sortira renforcé, et votre site gagnera en crédibilité.

L’algorithme de Google demeure très sensible à cette technique. Celle-ci peut vraiment vous faire franchir un cap en matière de trafic organique. C’est le moment de retrousser vos manches ; ou de nous contacter !

ROI d’un site web : comment l’optimiser ?
Par ROI d’un site web : comment l’optimiser ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 3 de nos lecteurs
Partager ce contenu