ecriture

Les temps changent et la technologie s'impose dans notre quotidien. L'écriture manuscrite en tant que moyen de communication en subi les conséquences, elle est de moins en moins utilisée. Les lettres écrites à la main ont manifestement pris un « coup de vieux ».

Avec l’arrivée massive des smartphones et des tablettes sur le marché, une question mérite d’être posée : L’écriture manuscrite va t’elle disparaître ?

ecriture

L’évolution

En 2002, le ministre de l’Éducation Nationale, Jack Lang, a prononcé un discours déplorant la dégradation de l’écriture manuscrite. Selon lui, il était urgent de « redonner toutes ses lettres de noblesse à l’activité d’écriture à l’école ». et réclamait son enseignement encore plus approfondi dans les écoles. Les programmes d’enseignements ont suivi.
Pourtant, Les courriers électroniques (SMS, mails…) dominent dans les activités professionnelles et privées. A l’école, les élèves utilisent de plus en plus tôt les ordinateurs. A tel point qu’une question taraude actuellement « Pourquoi ne pas apprendre à écrire directement au clavier ?»

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) accélèrent le rythme de nos vies, la communication évolue et l’homme doit s’adapter. Les informations sont transmises en temps réel, les documents sont édités sans rayures et corrigés automatiquement. « La productivité se doit aujourd’hui de passer avant le plaisir du geste ». Selon une étude publiée dans le Point, « 40 % des Anglais n’auraient pas touché à un stylo depuis au moins 6 mois ».

Ces nouveaux terminaux de communication(smartphones, tablettes..), permettent de rester relié au reste du monde via Internet et d’accéder aux informations plus facilement et plus rapidement et de façon illimitée, aussi bien dans la vie privée que professionnelle. Le crayon est délaissé, l’écriture manuscrite en devient de fait moins rapide et plus conformiste. Ainsi, l’écriture deviendrait un moyen d’expression personnelle plus qu’un véritable moyen de communication. Concernant plus particulièrement les enfants,les tablettes et autres consoles sont maintenant partout et accessibles dès le plus jeune age, pour certains spécialistes, l’apprentissage de l’écriture à la main est indispensable car elle permet une meilleure maîtrise de la langue et aide à la mémorisation.

  • Alors l’écriture manuscrite est’elle menacée de disparition ?
  • L’humain s’éloigne t’il de l’art du manuscrit ?
  • Les écrits existant aujourd’hui (manuscrits, lettres, journaux, livres…) pourraient t’ils à l’avenir ne plus être lus par les générations futures ?

tableau école
Johann Lavater, théologien suisse, l’un des pères fondateurs de la graphologie, pense que « si les mots utilisés en disent un peu sur les idées de celui qui les assemble, la forme qu’il donne à ses lettres pour former ces mots en dit, elle, davantage sur sa façon de penser, ses intentions, son rapport à l’autre, au monde, à l’autorité, à l’avenir… ».

Ne soyons pas alarmiste…

Un spécialiste des nouvelles technologies à l’Université de Montréal se nommant Jean-Claude Guédon rappelle que devant toutes les innovations, « les comportements humains finissent toujours par s’équilibrer en fonction des besoins de la société ».

D’autant plus que l’arrivée des tablettes va sûrement faire revivre le manuscrit. Le moteur de recherches Google permet pour certains d’écrire la requête à la main sur l’écran tactile d’un appareil mobile, smartphone, tablette…

l’intérêt pédagogique des tablettes tactiles, de l’école au lycée

Certaines académies françaises testent les tablettes tactiles depuis 2 ans et constate chez les élèves :

  • Une meilleure compréhension de l’écrit,
  • Une écriture rendue plus lisible donc une mémorisation de meilleure qualité.

smartphones
Comment les usages pédagogiques du numérique renforcent’ ils les compétences des élèves ?

Les enjeux soulevés par le numérique sont au cœur des préoccupations de l’académie de Grenoble. Un rapport sur l’expérimentation des tablettes numériques de l’Académie de Grenoble a été publié en septembre 2012, il évoque 3 objectifs atteints au bout de 2 ans de pratique :

1) La maîtrise de la langue française et des langues vivantes a été améliorée

La tablette permet de lire des textes, des articles de journaux et de faire des recherches sur des sites Internet. Elle permet aussi d’écouter en lisant, grâce à la synthèse vocale. Les élèves peuvent également s’enregistrer. Les enseignants peuvent ainsi développer les compétences de lecture et favoriser la pratique de l’oral. La tablette est un point d’appui pour renforcer les apprentissages fondamentaux et assurer les compétences de maîtrise et de connaissance des langues vivantes.

2) Former à l’utilisation raisonnée et citoyenne des médias numériques

Les médias numériques favorisent l’acquisition d’une culture humaniste ( développement de l’esprit critique), de l’autonomie et de l’initiative (dans le cadre d’un projet pédagogique), l’éducation à la citoyenneté (utilisation responsable d’Internet et transmission des valeurs de la république).

3) Favoriser les parcours personnalisés

La tablette permet également à chacun de travailler à son rythme. Les élèves en situation d’échec, par exemple, peuvent accéder aux savoirs de différentes façons.
écrans
Au final, les opinions divergent sur la place du numérique dominant l’écriture manuscrite. A terme, les futures générations pourraient être entièrement dépendantes des claviers et écrans tactiles pour communiquer. L’omniprésence des outils informatiques ainsi que les exigences de rentabilité et d’efficacité imposées par le monde du travail laissent de moins en moins de place à l’écriture manuelle. Le monde change, la vie s’accélère et l’homme s’adapte…
On est d’ailleurs amenés à se poser une autre question: La consommation intensive voire exclusive du clavier peut’il modifier la personnalité des utilisateurs ? Finiront’ils par penser comme des machines ? A méditer…

Partager ce contenu