batir un projet facilement

Que vous soyez employé, indépendant, en recherche d'emploi ou encore étudiant, vous avez forcément des projets, les mettre en œuvre peut apporter un lot conséquent de questions, de craintes et de réticences face à l'éventualité d'un échec.

Aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment vous pourriez donner vie à n’importe quel projet en suivant 3 étapes essentielles.

La méthode que je vous propose est celle présentée dans l’excellent « Managez votre tribu », dont je vous conseille d’ailleurs la lecture.

Étape n°1 du projet : savoir définir le résultat.

Contrairement à la pensée commune qui pousse à parler d’objectif (i.e. un point que l’on voudrait atteindre sans certitude d’y parvenir), nous allons parler de résultat (vous devez y parvenir quoi qu’il arrive).

résultat projet

Vous devez être absolument clair sur ce que vous souhaitez obtenir, aussi bien avec vos interlocuteurs qu’avec vous-même.

A titre d’exemple, nous allons imaginer que votre projet consiste à vouloir créer un site de jeux en ligne.

Pour définir votre résultat vous allez devoir clairement définir ce que vous voulez avoir au final, disons dans le cas présent : un site de jeux en ligne, multijoueurs, avec 10 jeux interactifs et un forum, qui recevra 150 inscrits le jour de son ouverture.

Voilà, le résultat recherché est clair, chiffré, tout le monde peut le comprendre et il est parfaitement réalisable.

Maintenant, la question c’est comment obtenir ce résultat, ce qui nous amène à l’étape 2 : prévoir les actions.

Étape n°2 : lister les actions à accomplir.

Puisque nous voulons avoir un site internet, nous allons avoir besoin de réaliser un design, de l’intégrer, de coder les fonctionnalités, de le référencer et d’en faire la promotion.

Comme nous parlons de jeux, il va falloir rédiger un règlement.

Et comme il y a un aspect multijoueur et un forum, il faudra aussi modérer les contenus, apporter un support et gérer une communauté.

On peut aller encore plus loin en disant qu’il faut créer des jeux dans une technologie spécifique, concevoir des sons, réaliser des animations et tester le site sous différents navigateurs et sur différentes plate-formes.

lister les actions de son projet

Si vous pensez que votre liste est exhaustive, n’hésitez pas à la contrôler en procédant par réflexion inversée.
Demandez-vous ce que vous aurez à l’issu de l’accomplissement de chacune de ces actions et comparez avec le résultat recherché pour vérifier que vous n’ayez omis aucun détail.

Une fois que tout y est, il reste une question à vous poser : avec quoi ?

Étape n°3 : réfléchir aux ressources nécessaires.

Cette étape est d’autant plus importante que c’est celle qui va réellement décider de votre réussite.
Une règle absolue consiste à vous répéter sans cesse que VOUS ne devez pas être votre propre ressource.

Il existe énormément de porteurs de projets avec d’excellentes idées qui se lancent tête-bêche dans la réalisation sans se demander s’ils ne pourraient pas déléguer une partie des tâches ou qui partent du principe qu’on va forcément leur dire non.

Il en résulte trop souvent un épuisement (à vouloir tout accomplir soi-même dans des délais trop courts) ou une ruine personnelle (en ayant investi jusqu’à son dernier centime, parfois en ayant hypothéqué sa propre maison) alors qu’en prenant le temps de trouver des alliés, on aurait pu réussir sans dommages collatéraux.

les ressources pour son projet

Dans le cas présent, nous devrions trouver une personne capable de mener à bien chaque action : un graphiste, un intégrateur, un développeur, un expert SEO, un rédacteur, un community manager… ou pourquoi pas une agence web capable de réaliser tout ça en équipe.

Il ne faut pas arrêter les ressources aux acteurs, il faut aussi penser technique et technologique et numéraire (faut-il des fonds ? à quelle hauteur ? Investissement personnel, privé ou crowdfunding?).

Petite astuce : une ressource peut très bien être le résultat d’un autre projet.

Par exemple, si vous avez tout le nécessaire à l’exception d’un community manager, est-ce que « former quelqu’un à être un community manager » peut être un résultat pour lequel vous auriez la possibilité d’accomplir l’action (former ou envoyer en formation) et réunir les ressources (une personne motivée et un budget pour la formation) ?

En pensant votre projet via ces 3 étapes, le seul risque que vous prenez est celui du facteur humain (par exemple si un partenaire financier se désiste, si votre codeur tombe malade, etc).

Il sera alors d’autant plus facile de contourner les difficultés et ne pas échouer.

Si vous voulez propulser votre projet à un autre niveau, ou si vous avez l’impression que vous vous dirigez vers un échec, faîtes une pause, redéfinissez le résultat à atteindre, relisez les actions à réaliser, demandez-vous si elles peuvent être complétées ou remplacées par d’autres et vérifiez que vous avez les ressources ou une solution pour les obtenir.

Aucun rêve n’est trop grand, aucun projet trop ambitieux, dès lors que vous jouez le jeu de l’anticipation ;)

Partager ce contenu