google web sémantique

Nous sommes toujours plus exigeants quant à la pertinence des résultats fournis par les moteurs de recherche, c'est là qu'intervient le Web sémantique !

Imaginez un Web où toutes les informations seraient à la fois stockées et comprises, un web où  le contenu sémantique serait interprétable non seulement par l’homme, mais aussi par la machine, ce web existe déjà et porte le nom de Web sémantique.

Le terme sémantique prête à confusion. En effet, la sémantique s’intéresse au sens du langage pour en déduire des constructions logiques. Un Web sémantique permettrait alors des recherches sur Internet en posant des questions sous la forme de phrases, en langage naturel. Or ce n’est pas le cas, son objectif est de créer davantage de liens entre les données, le terme le plus approprié serait plutôt le « Web des données ».

Les origines du web sémantique

Dans les années 1960, une psychologue Elisabeth Loftus, un chercheur en sciences Allan Collins et un linguiste nommé Ross Quillian, inventent le modèle de réseau sémantique.

« Ce modèle étend le réseau de liens hypertextes des pages web lisibles humainement par l’insertion de métadonnées lisibles par la machine sur les pages et la manière dont ils sont liés les uns aux autres, permettant à des agents d’accéder au web de manière plus intelligente et effectuer des tâches pour le compte d’utilisateurs. » Sources : Wikipédia

On doit l’expression « web sémantique » à l’inventeur du World Wide Web et directeur du World Wide Web Consortium (W3C), Tim Berners-Lee.

w3c web semantique

Quelques dates importantes  :

  • 1989 et 1994 : création du web des pages liées entre elles,
  • 1994 : naissance du W3C lors de la première conférence internationale du WWW,
  • 1998 : Tim Berners-Lee met en place ce qu’il appelle le « Semantic Web roadmap »,
  • entre 1994 et 2001 : mise en place théorique du Web sémantique,
  • entre 2001 et 2009 : évolution vers le Web des données,
  • 2007 : explosion du Web social avec le web 2.0.

Le web sémantique et les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche continuent d’évoluer dans une approche toujours plus complexe et intelligente pour satisfaire au mieux les exigences des internautes.

googlebot web sémantique

Le leader de la recherche Google suit la tendance du web sémantique avec par exemple l’acquisition de la société de gestion de base de données Metaweb. Cette acquisition permet à Google d’améliorer les résultats de son moteur de recherche avec plus de 11 millions « d’éléments supplémentaires » : films, livres, émissions de télévision, célébrités, lieux et sociétés stockés en base et reposant sur un système de métadonnées.

Ces métadonnées permettent aux internautes d’arriver directement aux bonnes informations à partir de requêtes complexes. A titre d’exemple, en effectuant des recherches « emboîtées » : du type « célébrité/nationalité/âge/sexe » on obtient alors des résultats filtrés automatiquement.

Pour Google l’objectif  est double : garder les internautes le plus longtemps possible sur son site tout en délivrant la meilleure réponse possible.

Le web sémantique version Facebook

Le web sémantique permet d’agréger des données entre elles. Prenons l’exemple d’une photo que vous postez sur votre page Facebook, vous pouvez lui associer

  • l’auteur,
  • la date,
  • le nom des personnes présentes sur le cliché,
  • la date de publication et de prise de vue.

Toutes ces informations ou données permettent d’enrichir les possibilités de recherche et de connexion entre membres, mais pas uniquement…

Facebook Open Graph Protocol

Facebook Open Graph Protocol

Avec son Open Graph Protocol, Facebook a introduit une technologie reposant sur le web sémantique, elle permet à des sites tiers d’interagir avec le réseau social par l’envoi et la réception d’informations. Ce protocole basé sur un modèle de données RDFa, a déjà été intégré par de nombreux sites et permet de transformer toute page du site en objet riche intégré au sein de l’éco-système Facebook.

Toute interaction sur cette page web devenue objet riche permet donc d’en savoir encore un peu plus sur le « Fan » d’un produit ou d’une marque. Le protocole Open Graph permettra à terme aux marques de cibler leurs annonces plus efficacement vers les « fans » qui aiment leurs produits et de bénéficier ainsi d’une visibilité plus pérenne à l’intérieur des profils Facebook.

Pour conclure,

Le Web sémantique est une évolution majeure du web au même titre que le web 3D, ce sont d’ailleurs les deux composantes du Web 3.0.

Une fois complètement déployé, le web sémantique permettra d’améliorer la précision des résultats de recherche par la compréhension de l’objectif de recherche et la signification contextuelle des termes utilisés (que ce soit sur le Web ou dans un système fermé). Il offre également de nouvelles opportunités à saisir en terme de SEO et de marketing.

Qu’est ce que le web sémantique ?
Par Qu’est ce que le web sémantique ?

Partager ce contenu