Les moteurs de recherche sont des canaux d'acquisition de trafic qualifié. Profiter d’un bon positionnement dans les pages de résultats de recherche est devenu une préoccupation majeure, auquel répond le SEM (Search Engine Marketing). Le SEM est la mise en place de stratégie utilisant à la fois le référencement payant et le référencement naturel. Il est important pour les sites e-commerce dont le taux de conversion dépend du trafic, mais aussi pour les sites vitrines qui génèrent des leads.

Quelle est la définition du SEM ?

Le SEM est un acronyme utilisé pour désigner le Search Engine Marketing. On peut le traduire en français par “Marketing des moteurs de recherche”. Cette discipline permet de générer du trafic sur un site web grâce à la combinaison du SEO (Search Engine Optimization) et du SEA (Search Engine Advertising).

Le SEM est un important canal de communication. Il se démarque par son approche qui est de laisser le client venir à l’entreprise (pull marketing), plutôt que de le pousser à l’achat (push marketing). Autrement-dit, l’objectif du SEM n’est plus de créer le besoin chez le consommateur comme le ferait le marketing traditionnel. Sa finalité est de venir répondre à une intention d’achat déjà existante.

Les différentes composantes du SEM

Pour comprendre comment fonctionne le SEM, il faut comprendre ses composantes. C’est la synergie entre l’utilisation de lien commerciaux et le référencement naturel qui permet d’augmenter significativement le trafic d’un site web.

Qu’est-ce que le SEO ?

Le SEO, c’est l’optimisation des moteurs de recherche. Un consultant SEO ou une agence web va mettre en œuvre en ensemble de techniques d’optimisation on-site (mots-clés, contenus, balises HTML, etc) et off-site (backlinks) pour permettre à un site internet ou une page web d’être bien référencé(e) sur un ou plusieurs mots-clés. Aussi appelé référencement naturel, il est “gratuit”. Attention, cela ne veut pas dire que vous n’aurez pas d’investissement financier à faire. Il demande des compétences particulières, mieux vaut donc faire appel à un expert SEO, au risque d’y perdre beaucoup de temps.

Un positionnement SEO dans les premiers résultats dépend principalement du contenu à forte valeur ajoutée, du maillage interne de votre site, et de votre stratégie de netlinking. Il faut également être pertinent dans le choix des mots-clés sur lesquels vous vous placez, au risque de subir un fort taux de rebond.

Qu’est-ce que le SEA ?

Le SEA correspond au référencement payant. Comme pour déposer une petite annonce, vous payez, par un système d’enchère, la présence de votre lien tout en haut des pages de résultats de recherche. C’est ce que propose le géant du référencement web avec son service Google Ads (anciennement Google Adwords). Ces liens publicitaires apparaissent en premier avec une mention “Annonce”. Puis, les résultats de référencement naturel viennent en dessous.

Concrètement, en fonction de votre activité, il s’agira de choisir les mots-clés sur lesquels placer votre annonce. Chaque mot-clé possède un coût-par-clic (CPC) moyen, qui vous aidera à déterminer le budget nécessaire à la génération des liens publicitaires. L’enjeu étant de miser plus haut que vos concurrents sur “l’emplacement”. Celui qui remporte l’enchère obtient la première place des liens sponsorisés. La seconde plus grosse enchère obtient la deuxième place et ainsi de suite. Il s’agit d’un système au paiement par clic (PPC) : vous ne payez que lorsque l’internaute consulte le lien.

Vous pouvez également calibrer la fréquence d’apparition de votre annonce, ainsi qu’une zone géographique. Cela permet d’optimiser votre budget. Si vous êtes un restaurant à Compiègne, il ne vous sert à rien d’apparaître dans les résultats de recherche pour Bordeaux.

Qu’en est-il du SMO ?

Le SMO sort du cadre du moteur de recherche. On parle ici de Social Media Optimization. Cette technique webmarketing consiste à optimiser votre présence et votre visibilité sur les réseaux sociaux. Elle allie aussi bien l’utilisation de publicités sponsorisées que l’animation des communautés (community management).

Comme le SEM, il vous permet de répondre à une demande déjà existante, mais dans le cadre des réseaux sociaux. Ces derniers possèdent un fonctionnement différent des moteurs de recherche. De même, chaque média a ses propres codes.

Le SMO est donc à distinguer du SEM. Ils peuvent cependant se révéler complémentaires. Par exemple, Facebook, à l’instar de Google, possède sa régie publicitaire avec un large réseau de distributeurs (Display). Il s’agit de réseaux distincts. Ensemble, ils augmentent donc de façon importante votre visibilité sur le web.

Définition du SEM : tout ce qu’il faut savoir
Par Définition du SEM : tout ce qu’il faut savoir
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 4.6/5 par 9 de nos lecteurs
Partager ce contenu