bat bon à tirer imprimerie

Avant de lancer l’impression d’un document en imprimerie, vous devrez valider un BAT. Qu’est-ce qu'un BAT et comment cela fonctionne ?

Lorsque vous passez commande auprès d’une agence de communication pour la conception visuelle d’un document print (carte de visite, flyer, affiche, plaquette commerciale, dépliant …), vous serez amené en tant que client à valider une dernière étape avant le lancement de l’impression, cette étape est celle du BAT. Savez-vous ce que signifie l’expression BAT ?

Définition du BAT :

BAT est l’abréviation de « Bon à Tirer ». C’est un terme utilisé dans l’univers de l’imprimerie, de la communication, de l’édition et de la publicité.

Le Bon à Tirer est la dernière étape avant l’impression du document. Un Bon à Tirer est une simulation d’impression d’une création graphique appelée également épreuve contractuelle. Cette épreuve permet à la fois de vérifier la conformité de l’impression et de formaliser la validation par le donneur d’ordre via sa signature et la mention Bon à Tirer. Une fois le BAT signé par le client, le document est imprimé conformément à celui-ci.

Le rôle du Bon à Tirer et ses caractéristiques

L’étape du BAT est vivement conseillée avant de lancer l’impression définitive d’un document à fort tirage. Cette épreuve est soumise au client afin qu’il en vérifie la conformité avant son approbation, c’est donc la dernière étape avant l’impression définitive.

Cette épreuve doit donc être vérifiée par le client ou l’agence, signée puis transmise à l’imprimeur pour lancer l’impression du document.

Le BAT sert d’accord écrit et dégage la responsabilité de l’imprimeur pour d’éventuelles erreurs constatées à posteriori, comme :

  • Un défaut de mise en page,
  • Une erreur au niveau du contenu texte : une faute de frappe, une faute d’orthographe ou de syntaxe,
  • Un souci de colorimétrie non détectée sur le BAT ,
  • La déformation ou la définition d’un visuel ou une erreur sur une police de caractères (…).
  • Le non respect de la zone de sécurité ou de la zone de fonds perdus (zone ou aucun texte ou élément graphique important ne doit se trouver), …
instructions gabarits exaprint bat

instructions pour l’utilisation des zones d’un gabarit – source : EXAPRINT

Si la conception visuelle du support de communication doit être modifiée après la visualisation du BAT, le client peut demander à l’agence de communication d’effectuer des modifications, un nouveau BAT lui sera présenté pour validation. Lorsque l’impression est conforme aux attentes, le client signe et écrit la mention Bon à Tirer sur l’épreuve. Le BAT devient à cet instant un document contractuel, il atteste de l’approbation du client et engage l’imprimeur à produire et à livrer le résultat attendu.

Le BAT et l’impression en ligne

Lorsque l’impression d’un document est réalisée en passant par un imprimeur en ligne, le BAT est très souvent une option. Une impression peut être lancée après une simple vérification de la conformité du fichier à imprimer.

En effet, un fichier destiné à l’impression doit respecter une série de spécifications techniques telles que le profil colorimétrique ou le respect d’un gabarit. Le respect de ces spécifications techniques est impératif pour obtenir un résultat conforme à la création graphique validée.

Les différents techniques d’impression du BAT

L’impression du BAT peut-être réalisée avec l’une des deux techniques suivantes :

  • La technique analogique

L’offset (terme anglais « to set off ») comporte des étapes successives précédant l’impression. Le document devant être imprimé est reproduit sur un support, en l’occurrence une plaque de métal gravée.

  • La technique numérique

Ce procédé d’impression est plus simple que la technique analogique. En effet, l’outil utilisé est une imprimante laser et le document est reproduit directement sur papier. Cette technique est plus rapide car le visuel est imprimé en l’état et il y a moins de manipulations et de temps de séchage. Elle est également moins coûteuse.

Les méthodes pour une impression en couleur

Il existe deux méthodes pour l’impression en couleur :

  • La quadrichromie ou couleurs en CMJN

Les quatre couleurs sont juxtaposées en plusieurs points minuscules, donnant l’impression d’une couleur unie.

  • Le Pantone

Il regroupe des teintes normalisées et référencées dans un Nuancier Pantone, associant un numéro à chaque couleur.

Dans le cas d’un document imprimé en quadrichromie, le BAT est fourni sur un Cromalin, pour valider les couleurs, leurs placements et leurs valeurs. Le Cromalin est un système d’épreuves couleurs des documents destinés à être imprimés, servant :

  • Au contrôle,
  • A la validation,
  • A l’épreuve contractuelle : BAT ou Bon à Tirer.

Les cousins du BAT

Il existe également en imprimerie d’autres expressions pour signifier un bon de validation en amont de l’impression :

  • Le BAG (Bon à graver)

Ce document formalise un accord avant une photogravure.

  • Le BAR (Bon à rouler)

C’est un document signé par le client pour les premiers tirages, il sert également de document de contrôle.

  • Le BAM (Bon à monter)

Il désigne les consignes et l’accord associé d’un éditeur à un imprimeur pour concevoir un ouvrage et en y intégrant les illustrations.

Un conseil pour conclure,

Si vous devez faire imprimer des supports de communication sans faire appel à une agence de communication ou un professionnel des arts graphiques, ne négligez pas l’étape du Bon à Tirer afin d’éviter de grosses déconvenues.

Sources : e-marketing.fr, deligraph.com, exaprint.fr

Qu’est-ce qu’un BAT (Bon à Tirer) et quel est son rôle ?
Par Qu’est-ce qu’un BAT (Bon à Tirer) et quel est son rôle ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 5 de nos lecteurs

Partager ce contenu