Le brief éditorial : comment donner les bonnes informations à votre rédacteur web ?

Écrit par Hugo Essique Nb de vues 2939 Commentaires 0

Le rôle du rédacteur web est principalement d’écrire du contenu, souvent optimisé SEO, pour les sites web, les blogs ou même les réseaux sociaux à partir d'un brief éditorial.

Lecture Zen
brief éditorial rédacteur web Mis à jour le 16 février 2022

Le brief éditorial est indispensable. Que vous souhaitiez travailler votre référencement naturel (SEO) ou votre content marketing (marketing de contenus), le rédacteur web vous fera gagner du temps et de l’argent… À condition de lui donner les bonnes informations !

Les informations utiles sur votre entreprise dans votre brief éditorial

Pour que votre rédacteur web comprenne bien vos besoins, il faut lui présenter votre entreprise. Son nom, son activité et son site web, mais aussi son histoire, sont les informations minimum à transmettre ! Et si vous êtes une petite entreprise, transmettez lui :

  • votre parcours,
  • votre nature (start-up, entreprise familiale, etc.),
  • ou encore votre esprit/concept, etc.

Si vous êtes une entreprise ou un commerce local, votre secteur géographique est également une informations importante.

Votre rédacteur web aura aussi besoin de connaître votre cible. À qui sont destinés le ou les contenus ? Si vous ne l’avez pas fait, il pourra créer des « personas » ; c’est-à-dire des personnages fictifs correspondant aux cibles que vous visez.

Il façonnera son contenu pour répondre directement aux préoccupations de ces cibles. Si vous avez plusieurs types de clients très différents, mais que le contenu commandé ne concerne qu’une partie d’entre eux, il faudra le préciser pour que votre rédacteur s’y adapte.

Vos objectifs : quelle direction souhaitez vous prendre ?

La nature des contenus, le style rédactionnel et votre ligne éditoriale ne seront pas les mêmes, selon vos objectifs.

C’est donc essentiel de préciser à votre rédacteur web la raison de votre démarche. Cela peut être :

  • créer une image de marque,
  • la renforcer ou la changer,
  • générer des leads, booster vos ventes, etc.

Votre prestataire pourra alors vous orienter sur la stratégie de contenus à adopter et la coordonner. Il vous conseillera sur les sujets à traiter et ceux à éviter. Il sera aussi plus à même de comprendre vos attentes, si vous avez déjà une stratégie éditoriale définie.

Vos besoins : quels types de contenus attendez vous ?

Si vous savez déjà quelle politique rédactionnelle adopter, n’oubliez pas d’informer votre rédacteur sur le type de contenu qu’il vous faut : article de blog, fiche produit, contenu social media, newsletter, campagne e-mailing, rédaction de livre blanc ou même de formation, etc.

Néanmoins, grâce son expertise rédactionnelle, votre rédacteur web peut, non seulement rédiger du contenu, mais aussi gérer vos projets éditoriaux ! Il peut réaliser un audit du contenu éditorial de votre site et vous conseiller pour :

  • la communication et/ou l’optimisation SEO,
  • créer votre charte éditoriale et établir un planning de publication.

Les détails de votre commande à formaliser dans le brief éditorial

Dès lors que vous avez donné les grandes lignes de votre projet, communiquez les détails sur votre commande à travers un « brief éditorial ».

Le nombre de mots

Selon la nature du contenu, le nombre de mots ne sera pas le même. Il faut compter :

  • au moins 900 mots pour un article de blog,
  • 100 à 150 mots pour une fiche produits,
  • ou encore 500 mots pour une page web.

S’il y a plusieurs contenus à rédiger, vous pouvez également donner le volume global.

C’est une information importante qui lui permet d’estimer le budget nécessaire, mais aussi de s’organiser. Un rédacteur web freelance est souvent rémunéré au mot. Si vous avez un budget limité pour la création de contenu, mieux vaut réduire le nombre de contenu, que le nombre de mots par contenu.

Il est en effet important pour votre référencement (SEO), comme pour les lecteurs, de produire des contenus de qualité d’une longueur adéquate. Misez plutôt sur la qualité que la quantité !

Dans le brief éditorial, n’oubliez pas le ton à employer

Le ton à employer : il peut être sérieux, professionnel voire même humoristique, détendu… Cela dépend de votre activité et de votre cible.

Les informations SEO

Si vous avez déjà déterminé les sujets à traiter et étudier vos mots-clés, communiquez lès à votre rédacteur web. Si c’est à faire, précisez le aussi ! Vous pouvez également donner des mots-clés interdits ou à limiter.

Voire indiquer un champ lexical autour duquel le contenu doit tourner. Profitez en enfin pour lui signaler si vous avez besoin qu’il s’occupe des balises HTML. Et aussi des métadonnées, d’optimiser les URLs ou le maillage interne.

Les sources de documentation

Si le sujet est technique, vous pouvez éventuellement donner des sources d’informations fiables à votre prestataire ou même lui envoyer votre propre documentation.

La structure du contenu : élément du brief éditorial

Indiquez à votre rédacteur si votre contenu doit suivre un plan précis ou contenir certaines informations essentielles. Précisez lui également si la structure est obligatoire ou si elle est suggérée et susceptible de modifications.

Les illustrations

Si vous avez besoin d’illustrer votre article avec des photos, le rédacteur web peut également s’en charger. Ils ont souvent accès à des banques d’images (gratuites et payantes) et connaissent les bonnes pratiques (usage commercial, attribution, etc.). Attention, à ne pas choisir n’importe quelle image au hasard sur Google au risque de vous exposer à des problèmes de droit d’auteur.

Les délais à respecter

Enfin, n’oubliez pas de communiquer vos « deadlines » pour ne pas vous retrouver au dépourvu.

 

Vous souhaitez un accompagnement pour rédiger un brief éditorial, n’hésitez pas à prendre contact !

Aller en haut Contactez-nous X