ligne éditoriale réseaux sociaux

Une ligne éditoriale, c’est le fil d’Ariane de votre stratégie social media. Elle permet de garder une certaine cohérence lorsque vous communiquez sur les réseaux sociaux. Pour gagner en crédibilité, une stratégie éditoriale se travaille de manière coordonnée avec l’ensemble de vos actions de marketing digital.

Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ?

Egalement utilisée par la presse et les maisons d’édition, le ligne éditoriale est votre plan d’action. C’est le fil conducteur de votre communication social media. Il s’agit de construire votre identité de marque pour vous distinguer de vos concurrents et de fidéliser votre public. C’est le coeur d’une stratégie de community management efficace.

Comment définir une ligne éditoriale qui vous distingue ?

Il faudra passer par plusieurs étapes pour définir correctement votre ligne éditoriale. Il faut alors garder en tête deux questions : quels réseaux sociaux choisir ? Et quoi y proposer ?

Définir sa cible

L’intérêt du community management est de générer une communauté autour de votre marque. Il est donc essentiel de vous concentrer sur ce qu’attendent vos prospects de vous. Pour comprendre ces attentes et pouvoir y répondre, il faut connaître votre cible. Vous pouvez définir des personas, c’est-à-dire des profils types des potentiels clients que vous souhaitez atteindre avec les réseaux sociaux. Sexe, âge, centre d’intérêts, milieu de vie, métiers, revenus, comportement d’achat, etc sont autant de paramètres à prendre en compte dans votre ligne éditoriale. Vous pouvez créer autant de ces personnages fictifs que vous avez de cibles.

Se fixer des objectifs

Pourquoi voulez-vous être présent sur les réseaux sociaux ? La réponse à cette question va non seulement vous permettre de mieux choisir vos médias sociaux, mais également à adopter le bon ton. En effet, on ne communique pas de la même manière quand on cherche à se faire connaître que lorsqu’on souhaite travailler sa relation client.

Par exemple, ce cabinet d’expertise comptable souhaite générer des prospects, sur sa page facebook, il communiquent donc sur les événements gratuits qu’ils organisent.

Fixez vous également des KPI qui vous permettront de mesurer l’efficacité de vos actions. Nous déconseillons de prendre le nombre de likes ou de followers. Mieux vaut se concentrer sur des objectifs concrets comme votre taux d’engagement. Ces indicateurs clés de performance ne sont d’ailleurs pas nécessairement digitaux. Si l’on reprend l’exemple précédent, le KPI à définir est le nombre de personnes susceptibles de venir à l’événement ou le nombre de clients acquis à l’issue de ce dernier.

Choisir ses réseaux sociaux

Votre choix doit s’orienter en fonction des types d’utilisateurs et de vos objectifs. Vous pouvez en choisir plusieurs, mais le community management pouvant être assez chronophage mieux vaut n’en choisir qu’un ou deux au début. Rien ne vous empêche, plus tard, de faire appelle à une agence de communication digitale.

Par exemple :

  • si votre but est d’augmenter votre notoriété, Facebook peut être un choix judicieux avec ses plus de 2 milliards d’utilisateurs, tous âges et tous intérêts confondus.
  • si votre objectif est de convertir vos prospects, vous pouvez utiliser Instagram pour faire découvrir vos produits. La plateforme permet aussi de viser un public jeune. Les 18-34 ans y sont 490 millions d’utilisateurs.
  • si vous souhaitez prospecter en B2B, mieux vaut choisir Linkedin. Il est idéal pour communiquer avec les chefs d’entreprise et les CSP+.
  • si vous souhaitez fidéliser vos clients, Twitter est un réseau qui vous permettra de répondre à leurs interrogations. Certaines entreprises l’utilisent même comme service après vente.

Choisir son style éditorial

Définir votre style éditorial, c’est choisir le ton de votre communication, les formats de vos publications et les thématiques à aborder. Chaque réseau ayant sa spécificité, il faudra développer une stratégie différente pour chacun d’eux. Votre ligne éditoriale Facebook ne doit pas être la même que celle de Twitter.

Choisir votre ton éditorial

Professionnel et expert, décalé et humoristique… Vous avez le choix. Pour vous démarquer, n’hésitez pas à adopter un ton qui n’est pas forcément attendu.

Par exemple, ce cabinet comptable peut montrer son expertise tout en l’abordant sur le ton de l’humour, car leur cible est principalement constituée de jeunes entrepreneurs.

Choisir ses formats

Il faudra choisir des formats adaptés à votre activité et à votre cible. Si votre secteur se prête aux contenus pédagogiques vous pouvez, par exemple, miser sur des vidéos live, des infographies ou les articles de blog de votre site internet.

Si vous êtes sur un secteur créatif et visuel, on optera pour des micro-contenus, des photos et des vidéos courtes.

Définir des thématiques

Vous devez prévoir des sujets pertinents à traiter et qui sont susceptibles de générer de l’engagement auprès de votre communauté. Il est aussi important de savoir rebondir sur l’actualité.

Dans le cas de notre exemple principal, le cabinet d’expertise comptable peut traiter des sujets comme le prélèvement à la source ou l’optimisation fiscale.

Créer votre calendrier éditorial

La création d’un calendrier éditorial vous permettra de prévoir la publication de vos contenus sur les différents réseaux sociaux. Cela vous permettra non seulement d’éviter les répétitions, mais aussi de ne pas perdre de temps.

Une fois les contenus créés, vous pouvez planifier leur publication avec des outils tels que Hootsuit, Agorapulse ou Buffer. Vous pourrez ainsi prévoir la fréquence des publications.

Il vous faudra publier à un rythme plus ou moins soutenu selon les réseaux sociaux :

  • Votre planning éditorial sur Facebook devra prévoir une rythme régulier de publications, de 3 fois par semaine à une fois par jour. Les jours et heures sont à adapter en fonction de votre cible.
  • Sur Twitter, la fréquence de publication est beaucoup plus soutenue. Il faudra publier au moins tous les jours et parfois plusieurs fois par jour. La durée de vie d’un tweet étant très limitée.
  • Sur Instagram, il faudra également publier entre 2 et 5 fois par semaine.
  • Sur Linkedin, vous pouvez publier des contenus experts ou techniques, une à deux fois par semaine.
Ligne éditoriale : Comment se démarquer sur les réseaux sociaux ?
Par Ligne éditoriale : Comment se démarquer sur les réseaux sociaux ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 10 de nos lecteurs
Partager ce contenu