L’importance du CTA et comment bien le placer sur vos pages

Écrit par Mélanie Lefèvre Nb de vues 928 Commentaires 0

Un CTA ou “call to action” incite un lecteur à agir et cliquer sur un bouton que vous avez inséré dans vos pages web. Par exemple, le CTA invite les internautes à découvrir vos autres sites et blogs à travers un lien.

Lecture Zen
cta appel à l'action Publié le 7 janvier 2021

Le CTA éveille la curiosité des lecteurs et impacte leur décision d’achat pour les sites commerciaux. L’appel à l’action pousse également les visiteurs de votre site à vous joindre.

Mais alors :

  • Comment optimiser le taux de conversion de votre CTA afin qu’un simple lecteur devienne un prospect puis un client ?
  • Comment placer le call to action de manière stratégique ?

Le CTA en quelques explications

L’acronyme anglais CTA signifie “Call To Action”. Cet appel à l’action est placé sur votre site internet afin de susciter l’envie des internautes, notamment ceux qui visitent vos pages web, à vous contacter. Bien qu’il n’engage pas vos clients potentiels (prospects), le CTA joue un rôle marketing très important.

Concrètement, l’appel doit convaincre chaque visiteur à agir afin qu’un contact puisse s’établir. Il ne s’agit pas de forcer l’internaute à vous joindre, mais plutôt de lui donner une certaine envie de le faire. Un site internet sans CTA est similaire à une page d’information qui n’attend rien en retour de la part des visiteurs.

Le CTA n’est pas une longue phrase publicitaire ennuyeuse. Au contraire, la phrase utilisée est généralement courte. Il s’agit d’inviter le lecteur à agir, et non de lui ordonner. En cela, le CTA représente un outil incontournable du marketing digital.

Il convertit les visiteurs de votre site en prospects puis en clients si les échanges se déroulent bien après la prise de contact. Cette dernière se fera à l’initiative du lecteur. Votre façon d’inciter l’internaute à agir se fait discrètement, sans qu’il ne s’en rende compte.

cta

La présence du CTA vous permet également d’analyser l’efficacité de vos contenus web. Si les internautes cliquent sur le CTA, cela signifie que le contenu de la page les intéresse. Ils ont lu et compris l’essentiel des messages. Ils veulent en savoir plus sur votre activité, blog, produits et/ou services.

Si le nombre de clic est réduit, cela signifie que les informations ne sont pas attrayantes et que la majorité des visiteurs du site n’ont pas lu le contenu dans son intégralité. Rares sont ceux qui prennent le temps de lire un texte en entier pour, au final, ne rien faire. Un call to action motivant doit amener à un contenu qualitatif.

Le taux de conversion d’un CTA dépend de sa qualité. L’idéal, si vous désirez susciter la curiosité des visiteurs de votre page, est de garder une part de mystère.

Mettez-vous à la place du lecteur :

  • Est-ce que votre CTA vous donne envie de cliquer dessus ?
  • Est-ce que le contenu est suffisamment intéressant, mystérieux, adéquat ?

Ce que votre CTA vous inspire et provoque chez vous est également ressenti par la majorité des internautes. Aussi, le CTA se démarque souvent par la taille des polices et la couleur. Certains CTA clignotent pour attirer et retenir l’attention des visiteurs du site.

N’hésitez pas à faire plusieurs essais ou contacter notre agence pour créer un call to action adéquat à vos besoins.

Les techniques de placement du CTA sur vos pages web

Avant de placer correctement un call to action, pensez à savoir en créer un qui saura retenir l’attention de l’internaute. Commencez par définir l’objectif de vos contenus web. Ainsi, vous déterminerez facilement l’action à proposer aux lecteurs.

Il est également important de savoir qu’un seul CTA est suffisant sur votre plateforme. Inutile d’alourdir vos pages web et de fatiguer les yeux des internautes qui vous liront. L’idéal est de privilégier un contenu intéressant et bien aéré.

Dans la plupart des cas, le CTA est soit un bouton, soit une image. Il doit amener les internautes à visiter vos autres sites et blogs, à remplir un formulaire ou à commander vos produits. Le contenu d’un appel à l’action doit être important, attrayant et intriguant.

Encore une fois, miser sur les verbes d’action est la meilleure façon d’inciter les lecteurs à effectuer une action. La forme du CTA dépend de vos objectifs. Les termes “Demander un devis”, “Ajouter au panier” ou encore “Demander un rendez-vous” sont fréquemment utilisés. Ils attirent les visiteurs et les incitent à cliquer même s’ils n’avaient pas l’intention de le faire initialement.

Optimiser un CTA est une chose, savoir le placer afin qu’il soit le plus visible possible par les visiteurs en est une autre. Le choix d’un endroit stratégique est de mise si vous désirez capter l’attention de vos visiteurs. Pensez dans un premier temps à poser le CTA sur la première page du site. Autrement, vous risquez de perdre des lecteurs très rapidement.

La place idéale est en haut et à droite de votre site afin d’éviter au lecteur de scroller avant de voir l’essentiel (qu’il risque de manquer s’il n’est pas immédiatement visible).
Pourquoi à droite ? C’est la logique d’une lecture normale : de gauche à droite.

Si vous désirez en placer 2

Le mieux est de jouer sur le visuel. L’un ne doit pas être plus imposant que l’autre. Leurs places respectives ne doivent pas être trop éloignées, mais évitez de les mettre côte à côte pour éviter de générer une confusion.

Vous désirez placer le CTA en milieu de page ?

Sachez que cette technique s’applique généralement pour les blogs. Utilisez le CTA sous forme de citation afin de l’insérer discrètement. N’hésitez pas non plus à le placer sous forme de bouton ou d’image. La discrétion est de mise pour éviter de déranger le lecteur.

Il est aussi très courant de le placer en bas de page.

Un article intéressant contenant un call to action donne toujours envie de cliquer alors n’ayez pas peur de le placer en bas de la page.

En somme, il n’y a pas de place idéale pour un CTA, en revanche, une place stratégique est primordiale. Et si votre site internet ne vous permet pas d’intégrer un appel à l’action, pensez à la refonte !

Noter cet article

Cet article est noté 5/5 par 5 de nos lecteurs

Laisser un commentaire

J'ai fini de lire

Aller en haut Contactez-nous X