Slow marketing : vendre moins, mais mieux !

Écrit par Mélanie Lefèvre Nb de vues 55 Commentaires 0

Le slow marketing fait partie des déclinaisons d’un courant beaucoup plus global : le mouvement SLOW.

Lecture Zen
Slow marketing : analyser et performer Publié le 11 octobre 2021

Lorsque l’on traduit littéralement cette expression, cela donne en français : « marketing lent » ou « marketing ralenti ». Mais en réalité, le slow marketing ne traduit pas une approche lente, mais plutôt une technique marketing qui fait peu en misant sur la qualité pour obtenir plus de résultats.

Qu’est-ce que le slow marketing ?

Le slow marketing suit le principe du Less Is More. Il fait écho au mouvement SLOW né dans les années 80 en Italie et aux USA. Ce courant dont le but est de mettre de côté le stress pour mieux apprécier la vie fut une révolution pour le marketing.

En effet, les stratégies traditionnelles du marketing digital suivent la logique selon laquelle la vente est une course où il faut courir le plus vite possible. Cela se manifeste souvent par des actions éphémères :

Toutes ces actions fatiguent les consommateurs qui en arrive à :

  • fermer instinctivement les pubs,
  • supprimer les e-mails,
  • ou à carrément fuir la marque.

Le slow marketing apporte un changement radical en associant le marketing responsable au marketing intelligent. Désormais, les entreprises adoptent un modèle beaucoup plus basé sur des stratégies d’attraction du client au lieu de le perturber à longueur de journée.

Moins de publicités, moins de prospection, mais plus de ventes.

L’application du slow marketing gravite autour de trois piliers principaux :

  1. l’expérience client (CX),
  2. l’expérience utilisateur (UX),
  3. et le brand content.

Il permet ainsi, avec le slow content et le slow advertising, d’adopter un modèle d’interaction plus efficace en proposant le meilleur contenu au meilleur moment.

Les principes du slow marketing

Le slow marketing possède trois principes fondamentaux qui garantissent le succès des entreprises adoptant cette stratégie de marketing. Le non-respect de l’un de ces principes entraine inévitablement une défaillance dans la stratégie de slow marketing et peut réduire considérablement les ventes.

1 | L’authenticité

Le slow marketing exige d’être authentique et sincère dans vos messages et dans vos publications. Cela implique inévitablement de connaitre qui vous êtes et de définir l’ADN de votre marque. Il vous faudra également trouver des sujets en rapport avec vos activités sur lesquels communiquer pour nouer des liens avec vos clients.

Contrairement à ce que recherchent les clients, de nombreuses marques continuent d’essayer de vendre du rêve à leurs clients. Ils multiplient donc les publicités et font des compromis avec la vérité. Cela va à l’encontre du slow marketing. Soyez donc le plus honnête possible sur vos produits et services et faites preuve de transparence.

2 | La connaissance de la cible

Après vous, c’est votre cible que vous devez connaitre avant d’être capable de mener des actions de slow marketing efficaces. Vous devez mettre en place des actions pour connaitre le plus précisément possible les besoins de vos clients afin d’y répondre. Il ne sert à rien, par exemple, d’envoyer la newsletter d’un garage automobile à un public de cyclistes.

La meilleure solution : faire des sondages.

Utilisez les réseaux sociaux et exploitez à fond les insights pour connaitre ce que votre public attend de vous. N’hésitez pas à aller vers vos clients pour demander ce qu’ils attendent de vous.

3 | La qualité et non la quantité

Le slow marketing fonctionne suivant le principe qu’il faut économiser l’attention et le temps du client. Il est donc préférable de réduire la quantité d’information que vous communiquez à votre public en privilégiant la qualité du contenu. Au lieu de publier chaque jour des articles avec peu d’intérêt sur la quantité de sel à utiliser en cuisine, faites une recette vidéo.

Quels sont les outils du slow marketing ?

Le slow marketing met plusieurs outils à votre disposition pour élaborer et appliquer votre stratégie de slow marketing. Les plus utilisés sont :

Le blog

Le blog est le premier outil du slow marketing. Si vous n’en aviez pas, alors faites une pause et créez-en un. Votre blog servira à partager du contenu de qualité riche et à forte valeur ajoutée avec votre public. Vous devez aussi être régulier (sans tomber dans l’excès) pour créer l’habitude de vous lire chez vos lecteurs. Toutefois, vos publications doivent reprendre :

  • votre identité,
  • être en lien avec vos activités,
  • et intéresser vos lecteurs.

Les réseaux sociaux

La présence sur les réseaux sociaux renforcera votre présence auprès de votre public. Contrairement au blog, vous pouvez faire de courtes publications sur des sujets précis pour partager rapidement une information. Mais les réseaux sociaux sont également des vecteurs intéressants pour partager les publications que vous faites sur votre blog.

Les vidéos

Les vidéos sont beaucoup plus présentes dans notre quotidien aujourd’hui qu’elles l’étaient par le passé. Sur YouTube, Instagram, Facebook…, des vidéos de présentation de votre entreprise, de vos produits ou services apporteront plus d’information à votre public sans l’ennuyer.

Une bonne astuce consiste à joindre des vidéos explicatives à vos articles de blog.

Les tutoriels, un des outils du slow marketing

Si certains de vos produits ou services sont complexes, vos consommateurs auront peut-être besoin de tutoriels ou de formations pour y voir plus clair. N’hésitez pas à créer des tutoriels pour leur montrer comment cela fonctionne. Ajoutez des vidéos illustratives à vos tutos.

Comme Leroy Merlin, vous pouvez également mettre en place un espace dédié aux tutoriels sur votre site web.

Les témoignages et avis

Les avis et témoignages servent de recommandations pour vos potentiels clients. Ceux-ci iront consulter en premier votre note et les commentaires sur votre activité sur Google ou sur d’autres espaces spécialisés avant de se décider à acheter. Demandez donc à vos clients satisfaits de laisser une note et un avis sur vos produits et services.

Quel avenir pour le slow marketing

Aujourd’hui plus que jamais, les principes du slow marketing se précisent dans les stratégies marketing des entreprises éthiques. Ces dernières se fixent des objectifs basés sur une relation à long terme avec leurs clients. Ainsi, il faudrait plus de sincérité et de cohérence entre les discours et les actes pour espérer fidéliser sa clientèle.

Selon Sacha Lacroix, directeur général à Rosapark :

Chaque marque aura bientôt pour enjeu de « revenir à son essence même en se questionnant sur son higher purpose ».

Pour l’instant, il est encore difficile de dire si le slow marketing deviendra la méthode principale de marketing. Mais en attendant, vous pouvez appliquer ses principes pour en faire votre propre expérience.

Aller en haut Contactez-nous X