6 erreurs seo à éviter

Gare aux erreurs SEO ! Volontaires ou non, elles peuvent coûter cher à votre référencement naturel. Voici 6 bévues SEO parmi les plus fréquentes.

Erreurs SEO : la liste des fautes SEO que vous devez éviter !

Le référencement est une préparation subtile. Un seul écart peut impacter durement la position de vos pages web ! Pour les éviter, apprenez à déceler ces 6 erreurs SEO (trop) communes.

Par méconnaissance ou par maladresse, vous constellez votre stratégie SEO de maintes erreurs. Certaines sont infimes et d’autres sont majeures ; certaines n’ont qu’un impact limité, d’autres peuvent sérieusement influer sur le positionnement de vos pages web. Et parfois, un minuscule oubli peut avoir des conséquences sérieuses, voire même aboutir à l’exclusion de votre site des résultats des moteurs de recherche. Apprenez à repérer ces 6 erreurs SEO fréquentes pour mieux les éradiquer !

Erreur SEO n°1 : vous n’avez pas modifié votre fichier robots.txt

Les villes ont leurs panneaux indicateurs, les sites web ont leur fichier robots.txt. Magique, celui-ci indique aux robots des moteurs de recherche quels fichiers et pages de votre site web ils sont censés aller crawler, et lesquels sont interdits à la circulation.

L’erreur SEO, ici, consiste à ne pas optimiser ce fichier, c’est-à-dire à le laisser tel quel. Par défaut, il autorise les robots à visiter toutes les pages de votre site Internet. Et ça, c’est une bien mauvaise idée.

Pour un site de dix ou vingt pages, ce n’est pas déterminant. Les robots font leur boulot rapidement. Maintenant, imaginons que votre site fasse 10 000 pages : les robots ont beau être des programmes informatiques, ils ont tout de même des limites. Et ils aiment qu’on les cajole. Si vous les laissez crawler toutes vos pages et tous vos fichiers, ils risquent de revenir moins souvent vous voir et de convoler en justes noces avec d’autres sites. L’idéal est donc de configurer votre robots.txt pour exclure tout ce qui n’intéresse pas les robots (répertoires temporaires, pages en construction, etc.). Et d’éviter de reproduire des erreurs SEO de ce type !

Erreur SEO n°2 : vous avez créé plein de duplicate content (même sans le faire exprès)

Il existe deux types de duplicate content : la copie volontaire de contenu et la volonté affichée de faire du copier-coller. Conséquemment, il y a donc deux erreurs SEO communes en la matière :

  • Vous devez rédiger une description de votre entreprise et la poster sur plusieurs supports : page d’accueil du site web, profils sociaux professionnels, job boards, etc. Le problème, c’est que ça prend du temps de rédiger plusieurs fois la même chose. Pour en gagner, vous avez donc dupliqué sciemment la page d’accueil pour l’afficher partout. Et ce faisant, vous avez allumé un feu de bengale indiquant à Google que vous êtes en train d’essayer d’arnaquer ses robots !
  • Vous demandez à vos collaborateurs de rédiger des contenus à publier sur votre blog professionnel. Et vous vous rendez compte, au bout d’un certain temps, que votre site a été déclassé. Parce que certains de vos collaborateurs se sont dit qu’il valait mieux piocher des morceaux de contenus ici et là plutôt que de s’embêter à faire original.

L’effet est le même dans les deux cas : Google favorise le contenu le plus ancien et/ou ayant le plus haut ranking. Vous avez donc peu de chance de ne pas payer cher cette erreur SEO.

Erreur SEO n°3 : vous demandez aux moteurs de recherche de ne pas indexer votre site web

C’est une faute SEO toute bête, rendue possible par un point de détail de votre CMS (système de gestion de contenu), qui pourtant peut avoir des conséquences majeures sur votre référencement naturel… Car cette option, si elle est activée, a pour effet de faire dire à votre site web : « Non merci, amis robots, je ne veux pas être indexé pour ne pas apparaître dans les résultats des moteurs de recherche ! ». Dans WordPress, par exemple, vous la trouverez dans l’onglet « Réglages » du tableau bord, puis « Lecture ». Il s’agit d’une case à cocher :

erreur Visibilité WordPress

Alors, oui, il est précisé que « certains moteurs de recherche peuvent décider de l’indexer malgré tout ». Mais franchement, avez-vous vraiment intérêt à prendre ce risque ?

Heureusement, c’est aussi l’une des erreurs SEO les plus aisées à corriger en cas de problème. Si, par pur hasard ou faute d’avoir suffisamment bien lu votre page de Réglages, vous avez coché la mauvaise case, il vous suffira de la décocher. Tout simple. Et croyez-nous : vous ne recommencerez JAMAIS.

Erreur SEO n°4 : vous n’utilisez pas les balises html

Optimiser ses pages web pour le SEO, c’est déjà beaucoup de boulot. Alors si, en plus, il faut commencer à utiliser ces maudites balises html…

Laisser tomber les balises Hn ? C’est la pire idée qui peut vous venir à l’esprit. Et si vous pensez que cet écart ne fait pas vraiment partie des erreurs SEO gravissimes, vous vous trompez lourdement. Car sans ces balises pour structurer vos contenus, vous risquez de perdre à deux niveaux : parce que vous ne pourrez pas optimiser vos pages avec des mots-clés pertinents qui ciblent vos prospects ; et parce que les robots des moteurs de recherche auront toutes les peines du monde à indexer ces pages dont ils ne comprendront pas la teneur (et croyez-nous, ils ne fourniront pas d’efforts démesurés pour y parvenir).

Erreur SEO n°5 : vous avez laissé vos liens externes en DoFollow

Certaines erreurs SEO découlent d’une bonne intention – mais, comme on le sait, l’Enfer Google en est pavé, de ces bonnes intentions. Parmi celles-ci, il y a cette habitude (qui est peut-être la vôtre) de laisser gentiment les liens externes de vos contenus en mode DoFollow. Ce qui s’apparente, dans le domaine du référencement, à une erreur fatale Windows.

Pourquoi est-ce une bévue ? Parce que les liens DoFollow partagent le jus SEO en envoyant les robots des moteurs de recherche suivre lesdits liens. Ceci est fort utile quand il s’agit de renvoyer vers vos pages depuis des sites tiers (ça s’appelle le linkbuilding et c’est une méthode de référencement naturel parmi les plus prisées). Mais quand vous laissez vos propres liens externes en DoFollow, c’est comme si vous montriez du doigt le site référent en conseillant aux robots de lui donner un peu de votre précieux jus.

La solution consiste à passer vos liens externes en NoFollow et à privilégier votre maillage interne. Les robots passeront devant les liens sans les utiliser et resteront sur votre site le temps d’indexer toutes vos pages. C’est bien mieux sans cette erreur SEO, non ?

Erreur SEO n°6 : vous achetez des backlinks pour favoriser votre netlinking…

On le sait : tout s’achète, tout se vend, même l’improbable. C’est le cas des backlinks, qu’il est possible d’acquérir à prix coûtant – différentes offres existent sur le web. Alors, vous vous laissez tenter. Une seule fois. C’est bon pour votre Ranking, Google vous aimera encore plus, et puis qui le saura ? Et paf : la bévue SEO.

Certaines erreurs SEO, il est vrai, sont plus tentantes que les autres. Quelques centaines de backlinks de qualité dans votre escarcelle, ça pourrait booster le positionnement de vos pages web, surtout dans un secteur ultra concurrentiel.

Sauf que c’est typiquement la fausse bonne idée. Les backlinks obtenus par ce biais sont généralement de mauvaise qualité et la commande massive est de toute façon sanctionnée par Google. Si 300 liens apparaissent du jour au lendemain, le moteur va vous regarder de travers ; et même s’ils s’affichent petit à petit, à partir du moment où ces liens sont essentiellement toxiques (domaines mal réputés, sites hors sujet compte tenu de votre thématique, ancres sur-optimisées sur les mêmes mots-clés, majorité de forums et d’annuaires…), c’est la sanction quasi-assurée – de quoi vous faire passer l’envie de pratiquer les erreurs SEO. Même si vous n’y êtes pour rien et que c’est entièrement la faute de l’agence de référencement naturel (ou du Growth Hacker) qui vous a fait prendre des vessies pour des lanternes.

SEO

En conclusion,

Que ces erreurs SEO soient de votre fait ou qu’elles s’invitent involontairement dans votre stratégie de référencement, les effets délétères seront identiques : vous allez voir vos positions chuter dans les moteurs de recherche et subir des pénalités dont il sera difficile de sortir. Le mieux est encore de ne pas tomber dedans. Et de faire la chasse à ces bévues SEO si fréquentes !

6 erreurs SEO fréquentes à éviter absolument !
Par 6 erreurs SEO fréquentes à éviter absolument !
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 4 de nos lecteurs

Partager ce contenu