Les liens bleus de Google finiront-ils par disparaître ?

Publié le8 juin 2022 Écrit par Hugo Essique Nb de vues 241 Commentaires 0
Lecture Zen

Il est difficile d’imaginer que les fameux liens bleus de Google finiront par disparaître, mais c’est bien ce qui s’annonce à petits pas.

les liens bleus

Les liens bleus sont actuellement la principale source d’information à disposition de l’utilisateur dans la SERP, même si les fonctionnalités SERP proposent des informations plus rapidement accessibles. Toutefois, Google s’applique de plus en plus à proposer des réponses qui répondent au réel besoin de l’utilisateur et non seulement aux mots-clés recherchés.

C’est quelque chose que les liens bleus ne sont pas capables de faire.

Les liens bleus de Google, de quoi s’agit-il ?

En tant que moteur de recherche, Google rassemble les résultats organiques obtenus à la suite d’ une requête puis les présente sous forme de liens bleus dans la SERP.

Grâce à cette présentation, l’utilisateur obtient plusieurs propositions de réponses à sa requête. Il lui suffit alors de cliquer sur un lien pour visiter la page concernée.

Toutefois, si la SERP telle qu’elle se présente actuellement permet d’obtenir des réponses, elle ne répond pas entièrement aux besoins des utilisateurs. Elle n’est pas viable dans sa façon actuelle de se présenter.

Pour mieux comprendre, la SERP actuelle peut être assimilée à un voyage d’affaires. Vous vous rendez dans une ville pour une mission précise. Vous n’êtes pas là pour découvrir les merveilles ou l’Histoire de la ville. Une fois l’objectif atteint, vous quittez la ville.

Les informations qui vous sont présentées ne vont pas au-delà du contenu de la page que vous visitez.

Le moteur de recherche ne propose pas de compléments d’information ni guide ni pistes de sujets à explorer. Pour résumer, on peut dire que les résultats organiques ne favorisent pas la quête de connaissance des internautes.

La vision de Google de son moteur de recherche

L’objectif de Google est de proposer du contenu pertinent et de qualité pour enrichir la connaissance de ses utilisateurs. Or la présentation actuelle de la SERP et des liens bleus ne favorise pas correctement cela.

Google l’admet avec la notion de « recherche en tant que voyage » qui signifie que les utilisateurs sont en quête d’une compréhension globale à différents niveaux. Mais en réalité, l’acquisition d’information et de connaissance ressemble à une expérience rythmée et non à un voyage.

Google va donc devoir changer la façon dont la SERP et les liens bleus se présentent.

Pour réaliser les attentes de Google, la SERP devrait ressembler à un univers riche en découvertes. Elle devrait se présenter sous forme d’un écosystème pour lequel les requêtes des internautes feraient office de points d’accès. Évidemment, n’importe quelle requête devrait ouvrir la porte vers l’immense connaissance disponible.

Comment la SERP devrait se présenter ?

En observant plus attentivement la manière dont la SERP se présente, on se rend compte qu’elle ne favorise pas l’exploration.

Cette configuration utilisant les liens bleus avec les fonctionnalités SERP renvoie vers un chemin de connaissance très linéaire. L’utilisateur se déplace donc d’un élément de réponse à un autre sans réellement approfondir l’un d’eux.

Google offre des réponses rapides. Même avec le Knowledge Graph, il n’offre pas une réelle possibilité d’explorer l’immense bibliothèque qu’il est.

Prenons l’exemple d’une célébrité pour schématiser la chose, par exemple Oprah Winfrey.

Le Knowledge Panel résume le personnage grâce à deux présentations :

  1. il fournit des informations générales dans l’onglet aperçu
  2. il propose d’autres sources relatives à l’entité notamment via les onglets Vidéos et Films, Livres, Programme TV.

Wikipédia aborde cette même entité d’une manière complètement différente :

Au lieu de présenter des ressources liées à l’entité, Wikipédia va plus loin et propose une plongée vers les différentes facettes qui constituent l’entité Oprah. Il balaie toute sa vie, de son enfance à sa vie actuelle en passant par son parcours, son influence, ses investissements et son impact sur sa société.

Bien sûr, Google sait faire tout cela.

Il est même capable de segmenter un sujet pour faciliter son exploration dans les SERP. On peut d’ailleurs le remarquer pour la requête « Covid ».

Le problème est que les liens bleus et les fonctionnalités SERP ne suffisent pas encore pour favoriser l’exploration complète, dynamique et différenciée. Mais tout cela pourrait venir avec l’arrivée de Google MUM.

Google MUM, une nouvelle expérience de la recherche dans Google

MUM, Multitask Unified Model pour Modèle Unifié Multitâche en français est la nouvelle version de l’algorithme de Google, futur remplaçant de BERT, l’algorithme actuel.

Google MUM est annoncé comme étant 1 000 fois plus puissant que le moteur de recherche actuel.

L’algorithme serait capable de comprendre et d’interpréter le sens d’un fichier audio, d’une image ou même d’une vidéo.

Son plus grand atout, c’est sa capacité à comprendre et à mieux cerner l’intention cachée derrière la requête de l’utilisateur. Cela signifie un algorithme qui comprend l’utilisateur et une SERP qui intègre différents types de médias pour fournir les informations les plus pertinentes à ce dernier. La SERP ne sera certainement plus ce qu’elle est actuellement.

Dans l’idée, MUM analysera les différents aspects d’un sujet de recherche ou d’une requête pour proposer des informations segmentées. Il essayera de prévoir les différents contours de la requête ainsi que les besoins de l’utilisateur.

Au lieu donc d’afficher une page avec une liste de 10 liens bleus parlant de la même chose, la SERP va devoir aller plus en profondeur. Elle va devoir donner aux utilisateurs les moyens d’explorer chaque aspect des informations affichées.

Actuellement, pour la requête « aller match de foot stade de France », Google affiche des résultats menant vers des sites officiels de vente de billet et quelques informations complémentaires sur les matchs qui ont lieu au stade de France.

Avec Google MUM, les informations affichées pourraient offrir plus de possibilités et aborder également d’autres aspects comme :

  • les restrictions liées à la Covid,
  • les entrées,
  • la question de la restauration,
  • la sécurité des spectateurs sur place,
  • les possibilités de trouver un hébergement à proximité, etc.

C’est bien ce à quoi pourrait ressembler la SERP dans un futur proche.

La SERP du futur

Google MUM apportera probablement une segmentation thématique solide incluant de multiples formats de médias.

La SERP offrira alors une vue d’ensemble de différentes thématiques catégorisées, un peu comme une version plus large de ce qu’elle fait là pour « Covid ».

Les pages de résultat doivent évoluer au-delà de la simple segmentation par thème. Chaque catégorie doit faire l’objet d’une nouvelle segmentation pour favoriser une exploration complète.

Imaginez une SERP comprenant toutes sortes de vidéos classées par catégorie. Si on prend l’exemple du joueur David Beckham par exemple, il y aurait des vidéos de ses interviews, des vidéos de lui pendant qu’il jouait à l’université, etc.

La SERP du futur serait bien plus intéressante si elle présentait en plus des liens bleus des résultats organiques, toutes sortes de liens abordant une variété de sujets, de thèmes et de sous thèmes, avec du contenu sous différents formats. Évidemment, elle ne sera visiblement pas constituée d’une simple énumération de résultats de 1 à 10 sur une page.

Un pas de géant difficile à faire

Depuis de nombreuses années, Google teste sans relâche de nouvelles fonctionnalités pour rendre sa SERP plus intéressante pour l’utilisateur.

Sa décision de passer de BERT à MUM montre clairement l’insatisfaction qui ressort de la SERP telle qu’elle est présentée aujourd’hui. Toutefois, il est difficile d’abandonner ce qui a rapporté des milliards pour une adoptée une SERP futuriste jamais connue. Avouons-le, les liens bleus ont longtemps fonctionné et continuent de fonctionner, enfin, puisqu’il n’existe pas encore mieux. Cependant, la SERP actuelle ne réalise pas le plein potentiel du moteur de recherche.

La question n’est plus de savoir si Google changera sa SERP actuelle. Il est clair que MUM, le nouveau moteur de recherche de Google, apportera de grands changements. La vraie question est donc de savoir dans quelle mesure Google se permettra de refondre son emblématique moteur de recherche.

Qu’il choisisse d’y aller avec modération ou qu’il décide de reconstruire sa SERP, une chose est certaine, ce ne sera pas un changement radical. Nous devrions plutôt nous attendre à un changement progressif au fur et à mesure que Google intègre de nouvelles technologies à son algorithme.

Que sont les liens bleus de Google ?

Les 10 liens bleus de Google (parfois 9) sont les résultats organiques remontés par le moteur de recherche pour une requête lancé par l’internaute.

Ce sont les liens des pages web proposant une potentielle réponse pertinente à la requête formulée.

À quoi servent les liens bleus de Google ?

Les liens bleus renvoient vers des pages comportant une réponse à la requête de l’utilisateur.

Il suffit alors de cliquer sur un lien pour découvrir le contenu de la page et obtenir potentiellement des réponses. Ces liens sont ensuite complétés par des résultats sponsorisés et des fonctionnalités SERP pour enrichir les pages de résultats Google.

Comment sont classés les liens bleus dans Google ?

Les résultats organiques présentés sous forme de liens bleus sont classés le plus souvent de 1 à 10 par ordre de pertinence dans la SERP.

Plus un résultat est pertinent pour l’intention de recherche de l’auteur, mieux il est classé. Ainsi, le premier résultat est plus pertinent que le deuxième résultat et ainsi de suite.

Pourquoi Google ne se contentera plus des liens bleus ?

Les liens bleus ne favorisent pas une exploration en profondeur du sujet de recherche.

Pour rendre plus rapide l’accès à l’information, Google a ajouté des fonctionnalités SERP. L’arrivée prochaine de Google MUM promet encore plus de fonctionnalités et un accès encore plus rapide à l’information.

Aller en haut Contactez-nous X