antispam

Le filtrage du courrier électronique indésirable (spam) est une pratique selon laquelle les fournisseurs de services internet, la messagerie Web et les services informatiques d’entreprise filtreront les courriers électroniques reçus sur le serveur avant de les envoyer au destinataire final.

L’objectif d’un antispam est de filtrer le spam commercial, les e-mails de phishing et autres fraudes par e-mail. Les défis associés au filtrage des spams sont donc liés à la sécurité, à la rentabilité et à la commodité, ainsi qu’au gain de temps du côté du destinataire.

Avant tout, qu’est-ce que le spam ?

Le spam est un nom anglais, traduit en français « pourriel ». Ce spam est envoyé à des millions d’adresses e-mail en même temps. Il est généralement utilisé à des fins commerciales.

Il peut être divisé en quatre catégories principales :

  • spams dits commerciaux
  • chaînes de lettres
  • e-mails envoyés directement par le virus lui-même
  • courriels d’hameçonnage plus connus sous le nom de « phishing » en anglais.

Ces spams ont la capacité de collecter des informations confidentielles dans le but de les voler. Les sources de ces e-mails sont généralement différentes. Ce qui fait qu’il n’est pas facile de se protéger contre ce vol d’informations.

Mais nous pouvons toujours distinguer les quatre catégories principales suivantes :

  • adresses e-mail devinées,
  • les collecteurs d’adresses,
  • les vendeurs d’adresse,
  • les jeux concours.

Même si vous êtes toujours susceptible de recevoir du spam, cet article pourra vous aider à vous en débarrasser à l’avenir. Vous pouvez par exemple vous servir d’un antispam en ligne gratuit.

Comment faire pour vous protéger des courriers indésirables ou spams ?

Premièrement, ne répliquez jamais à un spam, ne suivez jamais l’instruction vous sollicitant de supprimer votre adresse e-mail du répertoire de répartition d’un spam. Vous ne feriez qu’authentifier à l’expéditeur qu’il possède une adresse acceptable. De préférence, servez-vous des adresses d’un différent domaine, que vous engendrez uniquement à ces fins.

Avoir une adresse mail de secours est beaucoup plus important, car elle peut vous éviter beaucoup de désœuvrements. Par exemple, gardez votre adresse pour les organismes d’état ou de banque, mais pour tout le reste, n’hésitez pas de donner votre adresse de secours. Nous pensons bien véritablement aux achats que vous pouvez faire sur internet, aux jeux-concours auxquels vous participez, etc.

Internet est pourvu de beaucoup de poursuiveurs qui enregistrent votre adresse. C’est de là qu’apparaissent les spams. Sans parler des récolteurs d’adresses ou des marchands d’adresses qui se font de la monnaie sur votre dos sans que vous le sachiez.

L’existence de technologies de lutte antispam

De nombreuses manières existent concernant le combat contre le SPAM. Quels types de technologies sont le plus souvent utilisées par les administrateurs, les propriétaires de noms de domaine et les utilisateurs finaux pour arrêter tout courrier électronique indésirable dans nos boites de réception ?

La majorité des anti spam e-mail repose sur des analyses de mots clés ou expressions suivies. Des règles analysent le contenu d’un e-mail à la recherche de raisons et de mots plus ou moins clairs dans le mail. Ces règles permettent de reconnaître très aisément et rapidement la plupart des spams simples et grossiers.

Songez à faire usage du greylisting. Il s’agit d’une technique dans laquelle le serveur SMTP diffuse un rejet provisoire pour un message entrant, plutôt qu’un refus perpétuel. Lorsque la livraison est lancée quelques minutes plus tard, le serveur SMTP acceptera donc le message. Le greylisting permet de bloquer certains logiciels de spam qui ne sont pas assez robustes pour faire la différenciation entre les déchets temporaires et persistants.

Cerner les attaques dissimulées

La protection auprès des URL inspecte le renom des sites Web et des liens inclus dans les mails, avant la livraison du message et au moment du clic, en bloquant les charges à action dissimulée et différée. Il est par la suite possible de renvoyer l’analyse d’un lien vers un service tiers pour s’assurer de sa validité. Cette technique est très utile contre le phishing.

Vous pouvez également utiliser le SPF (Sender Policy Framework) permettant de prévenir l’usurpation d’adresses électroniques en présentant quels hôtes internet sont autorisés à distribuer du courrier pour un nom de domaine propre. Cette analyse permet de bloquer les e-mails découlant d’adresses e-mail usurpées.

De nos jours, le paysage des menaces est actif et rapide. Et les entreprises en croissance ont besoin d’une sûreté prédictive de la messagerie électronique dans le but de dominer les menaces présentes, et percevoir l’avenir plus paisiblement. L’Intelligence Artificielle est un associé de taille dans la bataille anti spam en ligne, car elle participe à l’évolution de la détection automatique en fonction des nouvelles formes de charges.

Les types de programmes antispam

D’une manière générale, on peut dénombrer trois types différents de programmes antispam. Pour les logiciels antispam qui sont établis sur les postes clients, tous les courriers seront téléchargés dans la boite e-mail de l’utilisateur.

En ce qui concerne les courriers en spam, c’est-à-dire ceux qui sont annoncés comme dangereux par les antivirus, ils seront automatiquement mis dans un dossier à part, le plus souvent dans un dossier de quarantaine. Il s’agit généralement du type de défense antispam outlook, ou des autres programmes.

Pour les autres types de programmes ou matériels antispams, ce sont des conclusions qui s’établissent sur les serveurs de messagerie ou même externalisées par rapport à une entreprise. Ces types de logiciels antispam peuvent proposer plus de possibilités, comme la vérification du protocole SMTP, les « hoax » ou également le contrôle par les DNS.

Comment détecter les spams et les virus ?

Les logiciels antispam et les antivirus fonctionnent souvent ensemble. Ils posent certains critères qui peuvent vous aider à repérer les courriers indésirables, grâce à des mots clés ou encore à des fichiers joints d’un caractère habilement défini. Généralement, un message contenant une adresse URL sera observé plus en profondeur par des outils de ce type.

À partir du serveur, la détection du spaming débute par des collaborations entre les serveurs de correspondances entrants qui sont sur internet. Il est ainsi possible de trouver sur certains serveurs des listes noires des adresses. Ceux-ci répertorient les adresses et les noms de domaines des expéditeurs de spams.

Le « greylisting » et le « teergrubing » permettent aussi de détecter les courriers envoyés machinalement, en sollicitant un envoi au serveur. Les serveurs de spams n’effectuent pas cette opération, et on peut ainsi réaliser une protection antispam efficace.

Antispam : qu’est-ce-que c’est ?
Par Antispam : qu’est-ce-que c’est ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 3 de nos lecteurs
Partager ce contenu