url

URL, vous avez dit URL ? Comme c’est étrange… Les trois lettres qui forment ce sigle ont beau être parmi les plus importantes du vaste Internet, elles restent (trop souvent) incomprises. Il est temps de lier connaissance avec elles.

L’URL est la fidèle compagne de tous les sites web existants. Sans elle, il serait impossible de trouver une page sur Internet (pour les internautes) et même, simplement, de l’indexer (pour les moteurs de recherche). Entrons dans le détail en 4 questions.

Qu’est-ce qu’une URL ?

La version simple : l’URL est une adresse sur le web. Elle permet de trouver une page sur Internet, exactement comme votre adresse postale permet de trouver votre logement.

La version compliquée : l’URL est un format universel désignant une ressource sur le web. L’Uniform Resource Locator est composé d’une série de caractères imprimables en code ASCII (le code standard pour l’échange d’informations). Grâce à cette normalisation à l’échelle mondiale, toutes les adresses sur la Toile s’écrivent de la même manière, quel que soit le pays dans lequel vous vous trouvez.

Note : on utilise généralement URL comme nom féminin, quand bien même le sigle désigne un objet masculin. Cela, en raison de l’usage français qui tend à relier l’URL à la notion d’adresse : « une adresse », donc « une URL ».

De quoi se compose une URL ?

Cette URL est un patchwork de plusieurs éléments, tout comme une adresse postale se construit à partir d’informations diverses. Dans une URL, on trouve :

  • Le protocole. C’est le fameux « http » (pour HyperText Transfer Protocol) que l’on retrouve au début de chaque adresse Internet. C’est une forme de langage universel. De plus en plus, ce protocole se sécurise et prend la forme « https ».
  • Le nom de domaine. C’est le serveur web avec lequel votre navigateur communique pour échanger du contenu. Ce nom de domaine est la traduction en mots de l’adresse numérique (ou adresse IP), par exemple « www.anthedesign ».
  • L’extension du nom de domaine. Elle permet d’identifier le pays ou le type de site : .fr, .com, .org, .gouv.fr (pour les sites officiels du gouvernement), etc.
  • Le chemin d’accès. C’est une précision apportée pour aider le serveur à repérer l’emplacement de la ressource, ou le « chemin » qui mène à cette ressource, comme « /blog/comprendre-URL.html ».

Il existe d’autres éléments composant l’URL, mais généralement invisibles et bien plus techniques.

Qu’est-ce qui fait que l’URL est si importante ?

Tout est important dans une URL. D’abord, le domaine devient, de fait, le nom qui vous identifie sur le web (raison pour laquelle vous devez utiliser celui de votre marque : si Chanel présentait ses produits sur un site appelé « www.ornithorynque.com », personne n’y comprendrait rien).

Ensuite, c’est une aide précieuse à la navigation pour les internautes, qui peuvent ainsi accéder facilement à une page (par exemple en copiant/collant une URL dans leur navigateur). Plus l’URL est simple, plus elle est facile à utiliser. Pour cette raison, on utilise fréquemment des générateurs de liens courts pour simplifier les choses (les URLs apparaissant alors sous la forme « https://goo.gl/ » par exemple).

Enfin, c’est un outil précieux pour le SEO !

Pourquoi l’URL est-elle essentielle pour le référencement naturel ?

Pour le comprendre, il faut en revenir à l’une des bases du SEO. Avant de pouvoir référencer une page, les robots des moteurs de recherche ont besoin de la lire, donc de la trouver. Dans ce but, ils doivent d’abord l’identifier… Grâce à l’URL, justement.

L’URL est ce qui va permettre aux robots de repérer les pages et de les explorer pour mieux les indexer. Et puisqu’ils ne comptent pas faire le boulot par eux-mêmes (tout comme le facteur n’a pas l’intention de chercher un destinataire s’il lui manque des informations précises), il faut leur indiquer la bonne route.

Ainsi, si le chemin d’accès de l’URL contient les mots-clés permettant d’identifier clairement la page, les robots pourront travailler plus efficacement.

Par exemple, vaut mieux ne pas écrire :

« www.anthedesign.fr/blog/5422545454545-trucmuche-452## »

Mais plutôt :

« www.anthedesign.fr/blog/comprendre-URL.html »

Ce dernier exemple étant un bon URL pour le référencement naturel de la page en question.

En conclusion : veillez à ce que les URLs de vos pages soient claires, lisibles et précises. Et au besoin, prenez le temps de les réécrire !

4 questions clés pour comprendre ce qu’est une URL
Par 4 questions clés pour comprendre ce qu’est une URL
Noté 5/5
Cet article est noté à 5/5 par 4 de nos lecteurs

Partager ce contenu