référencement wordpress

Avec près de 18 millions de site internet dans le monde, WordPress est le CMS le plus utilisé. Vous avez peut-être vous-même créé votre site internet grâce à ce logiciel open-source qui offre de nombreuses possibilités. Il y est relativement facile de créer un design professionnel. Mais côté SEO, le référencement WordPress a ses spécificités. On vous explique en 8 étapes comment l’optimiser pour améliorer votre positionnement sur Google.

Référencement WordPress > Etape 1 : La recherche de mots-clés

Les méthodes d’études de mots-clés pour les sites sous WordPress ne diffèrent pas tellement des autres CMS ou du développement from scratch. Vous trouverez beaucoup de documentation sur le sujet : mot-clé principal, longue traîne, rapport volume/compétitivité, pertinence….

Néanmoins, notre conseil est de réaliser au préalable une “étude de marché” autour de votre activité pour avoir une idée des problématiques qui intéressent vos prospects.

Cela fera ressortir certains mots-clés qui peuvent être utilisés pour établir les catégories et étiquettes de votre blog d’entreprise. Cela vous permettra également de cibler votre stratégie de contenu.

Référencement WordPress > Etape 2 : configurer vos URL

WordPress attribue aux pages webs de votre site un “id”, c’est-à-dire une suite de chiffres et de lettres. C’est cette référence qui est affichée par défaut dans les URL. Or optimiser vos URL est une étape importante en SEO.

Elle peut en effet aider les moteurs de recherche, comme Google, à comprendre la thématique principale de la page et donc à la référencer. WordPress vous permet de modifier la structure de ces permaliens : Réglage > Permaliens > Structure personnalisée.

Référencement WordPress > Les permaliens

Vous avez la possibilité de choisir quel type de configuration prendra l’URL. Il est possible par exemple de faire apparaître la catégorie d’un article, le nom ou encore l’année de la publication.

En choisissant de faire apparaître le nom de la page ou de l’article dans le permalien, WordPress appliquera par défaut le titre que vous avez renseigner à la création de la page. Mais vous pouvez choisir de modifier ce dernier dans l’éditeur WordPress (sous le titre de la page).

Il faudra bien sûr rester cohérent et ne pas sur-optimiser vos URL. Ne cherchez pas à placer à tout prix vos mots-clés de façon aléatoire, il faut que cela reste logique pour le moteur de recherche.

Etape 3 : Travailler la taxonomie et le maillage interne

La publication d’articles de blog permet d’optimiser son référencement, en se plaçant notamment sur plusieurs mots-clés différents. WordPress est à la base une plateforme de blogging. Cette partie est donc bien développée. Le CMS vous permet en effet de créer des taxonomies : catégories et étiquettes.

La plus importante au niveau SEO est la catégorie. Elle permet de classer vos articles en fonction de thématiques. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les mots-clés collectés lors de votre étude de marché à l’étape 1, en ciblant les sujets qui intéressent le plus vos prospects. Vous pouvez créer autant de catégories que vous le souhaitez et vous pouvez même les hiérarchisées.

Cela va aussi vous permettre de travailler le maillage interne du site. Il faudra donc penser l’architecture globale de ce dernier avant de commencer à mettre en place les contenus.

Optionnelles, vous pouvez également utiliser les étiquettes en renseignant des mots-clés secondaires plus précis et plus courts en rapport avec le sujet de l’article. Par défaut, il n’est pas possible d’attribuer des catégories ou des étiquettes aux pages en dehors du blog.

Etape 4 : Rédiger votre contenu

Vous pouvez désormais vous atteler à la rédaction de votre contenu. Qu’il s’agisse des pages principales ou des articles, il faudra choisir un mot-clé principal par page et travailler le champ sémantique autour de ce dernier. L’enjeu est de rester naturel et de ne pas sur-optimiser vos contenus.

Il faut que ces derniers soient une source d’information de qualité pour les internautes. Par exemple, on évitera de répéter plus de 2 ou 3 fois le nom de l’entreprise sur un texte de 500 mots.

La rédaction web est assez chronophage. Il faut avoir un bon rédactionnel et des connaissances solides en SEO. Si vous n’êtes pas sûr de vous, mieux vaut faire appel à un rédacteur web professionnel ou une agence de communication.

Etape 5 : Rédiger vos balises Méta

Les balises méta permettent de renseigner l’internaute sur le contenu du site lorsqu’il s’affiche dans les résultats de recherche Google. Ils ont plus pour vocation de générer du trafic que d’améliorer le positionnement à proprement parler.

référencement WordPress > balise title et méta description

 

Les balises méta se composent d’un titre et d’une description, qui comprennent idéalement le mot-clé principal de la page. Il est possible de les modifier sur toutes les pages et articles de votre site avec des extensions comme Yoast SEO. Il faudra compter entre 30 et 60 caractères pour la balise title et environ 150 caractères pour la description.

Etape 6 : générer votre sitemap

Le sitemap, c’est la carte de navigation de votre site. Il permet notamment à Google d’explorer plus facilement votre site. Vous pouvez même lui faciliter le travail en lui communiquant l’adresse du plan du site. Plusieurs extensions peuvent vous aider à créer un sitemap plus ou moins élaboré, comme Yoast SEO ou Google XML Sitemap.

Etape 7 : optimiser votre fichier Robots.txt

Pour faire simple le fichier robots.txt permet d’indiquer aux robots d’exploration, comme le Googlebot, les pages du site qu’il peut explorer ou non. Interdire l’exploration de certaines pages vous permettra d’améliorer votre budget de crawl (budget d’exploration).

Vous pouvez, par exemple, exclure certaines pages comme les mentions légales ou la politique de confidentialité, ou encore les pages du back office. Yoast vous permet de modifier ce fichier dans SEO > outils > Éditeur de fichier. Cependant, cela nécessite d’avoir quelques compétences techniques, mieux vaut faire appel à un professionnel.

fichier robots.txt référencement wordpress

Etape 8 : installer une extension gestion de cache

Une extension de cache va permettre d’améliorer le temps de chargement du site, une variable cruciale en SEO. Pour faire simple, la mise en cache permet de générer une version statique de votre site lorsqu’un visiteur arrive pour la première fois sur ce dernier. C’est cette version qui lui sera présentée à sa prochaine visite. La page s’affiche ainsi plus rapidement.

Les plug-in de cache permettent aussi de minifier (autrement-dit compresser) et fusionner vos fichiers HTML, CSS et Javascript pour qu’ils chargent plus vite. Beaucoup de ces extensions comprennent une version gratuite assez complète et facile à configurer, comme Performance Swift ou WP Super Cache.

Le référencement WordPress est relativement facile à réaliser pour ces 8 premières étapes. Pour aller plus loin dans la référencement WordPress, nous vous conseillons de confier votre WordPress à une agence de référencement WordPress.

Référencement WordPress : Comment optimiser son référencement naturel sous WordPress en 8 étapes ?
Par Référencement WordPress : Comment optimiser son référencement naturel sous WordPress en 8 étapes ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 4.7/5 par 10 de nos lecteurs
Partager ce contenu