lettre_aux_moteur_de_recherche

L’écriture pour le web, (on parle aussi de rédactionnel web, de contenu éditorial) consiste à écrire pour être vu (du lecteur, des moteurs de recherche) et à écrire pour être lu (structure du texte, titres sous-titres, style). Décryptage

Écrire pour être vu

Les articles (appelés aussi post) écrits sur les pages des sites web ou des blogs recherchent tous le même but : être visible dans l’océan de textes publiés chaque jour. Pour cela, le rédacteur doit mettre les formes pour que son sujet soit vu. Dans un premier temps, il doit être visible par nos amies les machines : les moteurs de recherche ! C’est ce que l’on appelle le référencement naturel (appelé en anglais SEO) c’est-à-dire faire en sorte que les mots-clés associés à votre article arrivent dans les premières pages de votre moteur de recherche favori.

Pour cela, il faut soigner la méta-description à savoir la brève description qui permettra à votre lecteur de se faire une idée du sujet et de son intérêt. Ensuite, il est nécessaire de prendre soin des titres et sous-titres. Le titre doit contenir les mots importants (clés) du sujet. L’url rewriting (appelée url à la volée) permet alors d’associer les mots clés dans l’url de l’article.

De la même manière, les sous-titres appuient vos propos et la logique de lecture. Le moteur de recherche scanne alors plus facilement tous ces éléments et les identifie rapidement. Vous allez être vu.

ecrire_pour_le_web_lettre_aux_moteur_de_recherche

Écrire pour être lu

En plus d’avoir un titre ou des sous-titres attrayants et accrocheurs qui facilitent la lecture rapide et la circulation dans le post, l’écriture web se doit d’aller à l’essentiel.
Contrairement à un article papier qui va du général pour arriver à l’information principale, l’écriture web privilégie l’annonce de l’info dès les premiers lignes pour ensuit élargir le sujet. Le lecteur sait d’emblée de quel est le sujet. Reste ensuite à accrocher votre lecteur par la pertinente du sujet et sa formulation, mais aussi par le style et le ton employés.

Normalement, ces éléments sont déjà pris en compte lors de la mise en place de la ligne éditoriale du site ou du blog. L’article doit être attractif. L’utilisation d’images d’illustrations parlantes permet également d’attirer l’œil de l’internaute. Une image vaut 100 mots.

Enfin, afin de permettre un lecture diagonale ou un aperçu rapide, mettez en gras les termes importants car l’internaute est pressé. Dernier critère et non des moindres : évitez les fautes d’orthographe ! Avec tous ces ingrédients, vous devriez avoir séduit votre lecteur.

differences entre article web et article presse

Poursuivez votre lecture avec : Écrire pour le web où comment optimiser votre référencement avec la rédaction web.

Écrire pour le web : être vu et être lu
Par Écrire pour le web : être vu et être lu

Partager ce contenu