Je note

Cet article est noté 4.8/5 par 6 de nos lecteurs

Référencement naturel : les 5 facteurs à connaître en 2024 pour réussir votre SEO

Mis à jour31 janvier 2024 Écrit par Hugo Essique Nb de vues 560 Commentaires 0

En tant que chef d'entreprise ou d'une organisation (association, administration…), vous avez un site internet dont vous souhaitez accroître la visibilité en 2024. Cette visibilité est fortement liée à votre référencement sur les moteurs de recherche. La première étape consiste donc à en améliorer le référencement. Le secteur du SEO et les techniques de référencement évoluent très rapidement.

seo 2024

Quels sont les facteurs de référencement naturel (SEO) à connaître en 2024 ? Quels sont les aspects de votre site internet que vous devez améliorer pour mieux ranker – i.e. positionner votre site web – en 2024 ? Quelles sont les dernières tendances pour cette année ?

Tour d’horizon du SEO version 2024.

Écrire pour l’utilisateur : une priorité annoncée par Google

La préconisation People First : l’utilisateur en priorité

💡 Avant tout, il faut prendre conscience que le contenu que vous placez sur votre site internet s’adresse à des personnes, à des humains avant tout autre chose et pas uniquement aux différents robots d’indexation de Google, Bing ou autre moteur de recherche.

Placer l’internaute au centre de son contenu a tendance à être oublié, c’est toutefois la base.

Prendre le temps de créer des contenus qui apportent une véritable valeur ajoutée à l’internaute est très important, et cette exigence tend à s’intensifier en 2024.

Google le précise dans ses préconisations pour les rédacteurs de contenu : place au « People First » !

Il est donc essentiel d’utiliser le vocabulaire de votre cible pour que les lecteurs comprennent, ce que je n’ai pas fait en première intention dans l’introduction en utilisant le verbe « ranker » que vous, non expert en référencement naturel, ne connaissez peut-être pas !

C’est pour cette raison que j’ai tenu à le préciser en le vulgarisant. C’est de ça dont il s’agit quand on parle de People First !

De plus, outre le fait d’être adapté au niveau de connaissance de votre cible, le vocabulaire utilisé doit être riche et varié.

Utiliser le vocabulaire de l’internaute

Il est aussi important de comprendre ce qui se cache derrière l’intention réelle de recherche de l’utilisateur.

En effet, lorsque l’internaute tape une requête dans un moteur de recherche, il a une idée précise derrière la tête, il a une intention particulière, il sait quel genre d’information il recherche.

Cela peut-être une intention d’achat (intention de recherche transactionnelle) ou une recherche d’information préliminaire (intention de recherche informationnelle).

Étude de cas : exemple de contenu orienté utilisateur pour un hôtel

Toute notion est souvent plus simple si elle est expliquée avec des exemples.

Prenons le cas d’un hôtel, une activité liée au domaine du tourisme.

Un internaute cherche des informations pour aller visiter une région française, prenons par exemple, les châteaux de la Loire. Il est en train de préparer son voyage qu’il suppose vers Angers, Saumur, Tours, Blois puis Orléans, qui sont les villes qui viennent à l’esprit pour les Châteaux de la Loire.

seo 2024 recherche ciblée de l'internaute

Il cherche les différents châteaux à visiter dans la vallée de la Loire et du Loir.

👉 Cet internaute est donc dans une phase préliminaire de préparation de ses vacances. Il n’est pas encore tout à fait dans la phase de recherche de logements.

Sa préoccupation consiste à connaître la liste des châteaux à visiter dans une zone pour, par la suite, décider ou pas d’y séjourner. C’est son intention de recherche. Elle est informationnelle.

Vous êtes le propriétaire d’un hôtel situé à proximité d’un château de la Loire, à Amboise par exemple.

Votre préoccupation est que les internautes réservent des nuitées chez vous. Vous voulez vendre. À ce stade, vous pourriez être tenté de dire que votre site internet n’est pas concerné par cette recherche.

Cependant, vous aimeriez bien atteindre cet internaute, dès à présent. Seulement, en termes d’intention, ce dernier n’en est pas à chercher un hôtel.

Comment faire ? Vous devez lui fournir un contenu qui lui sera utile à ce moment précis de sa recherche, dans sa temporalité propre.

Ce contenu sera alors de haute qualité avec une valeur ajoutée appréciable. La solution ? Rédigez un article de blog listant justement les châteaux disponibles dans la Vallée de la Loire, décrivant pour chacun leur aspect et leurs particularités.

💡 Vous y ferez régulièrement le lien quant à la localisation de votre hôtel.

Ainsi, votre contenu affiche une double vocation :

  1. d’une part vous répondez qualitativement à l’intention de recherche de cet internaute,
  2. d’autre part, vous commencez à ancrer votre hôtel dans son esprit.

Maintenant que ce contenu, à forte valeur ajoutée existe, voyons avec les autres facteurs de référencement en 2024 comment en améliorer la visibilité par le référencement naturel.

L’impact de la recherche générative : IA et Google SGE

L’IA générative : principe d’utilisation

Tout au long de l’année 2023, l’IA générative a fait grand bruit : ChatGPT, Bard, Copilot, Gemini

Dans le principe, l’utilisateur pose une question à l’IA, celle-ci analyse la question, puis génère une réponse en se servant de ses bases de données qui peuvent être stockées ou en cherchant l’information directement sur Internet.

C’est l’IA elle-même qui va scroller pour obtenir des réponses et l’utilisateur n’a plus le besoin de cliquer sur le site internet d’où provient la réponse.

L’IA lui sert une réponse toute faite, sur un plateau. Quant à l’exactitude et la précision des réponses, transactionnelles et informationnelles, disons qu’il est nécessaire de garder à l’esprit son libre-arbitre !

L’IA générative et le trafic d’un site web : l’IA capte les données sans trafic ?

La fonctionnalité de captage des données textuelles d’un site internet sans engendrer de trafic propre au site questionne beaucoup les référenceurs et les propriétaires de site internet.

Qu’en est-il du trafic sur le site internet ?

Le site internet est bien interrogé par l’IA mais ce procédé ne produit pas un trafic direct vers le site alors qu’il en tire ses informations.

Avouez que c’est problématique !

L’IA utilise donc le contenu du site sans lui donner un trafic en échange. Le seul espoir des propriétaires de site internet et des référenceurs demeure sur l’attitude de l’internaute qui va vouloir en apprendre davantage en cliquant sur les sources. Le fera-t-il ?

Google SGE va-t-il révolutionner le SEO en 2024 ?

Google SGE, acronyme de Search Generative Expérience, est un changement majeur annoncé qui pourrait transformer l’expérience de recherche en 2024.

Cependant cette révolution suppose que les internautes changent également leur façon de rechercher sur Internet, ce qui n’est pas forcément acquis vue l’attitude générale des gens face au changement.

Google SGE pérennise l’ère des recherches sans clic vers un site internet à partir de la page de résultats (SERP) : en renseignant les réponses directement dans les résultats de recherche, le moteur évite à l’internaute de visiter le site web qui donne la réponse à son intention de recherche.

Cette ère de réponse directement dans la SERP était déjà présente via les données structurées par exemple.

Avoir son site prêt pour le SGE : Google SGE friendly !

En SEO version 2024, le but est de développer davantage les données structurées et de sourcer au maximum ses informations à haute valeur ajoutée, avec la finalité d’apparaître dans la partie « réponse sans clic » de la serp pour une intention de recherche donnée.

👉 Une surveillance accrue des intentions de recherche concernées par une prochaine réponse par Google SGE qui se met en place pas à pas et par rich snippet est plus que nécessaire pour être proactif.

L’importance de la sémantique et du contexte : maillage interne, structure de site et backlink

Votre contenu en 2024 doit répondre à l’utilisateur et être conçu pour répondre aux critères de l’IA générative afin d’apparaître dans ses réponses.

D’un point de vue pragmatique, ces deux notions font partie intégrante d’un thème plus généraliste en référencement naturel : la richesse sémantique.

Qu’est-ce que la richesse sémantique d’un contenu ?

💡La richesse sémantique d’un contenu est liée à l’étendue du vocabulaire utilisé dans un contenu.

Ce vocabulaire doit couvrir différents niveaux de langage et de connaissance du sujet, allant du néophyte en vulgarisant les termes de la thématique au spécialisé, en donnant les explications nécessaires.

De plus en plus importante pour le référencement naturel (SEO), elle permet aux moteurs de recherche :

  • de comprendre plus précisément le contenu,
  • de s’assurer de la connaissance du sujet de l’URL par l’auteur,
  • et de le classer plus haut dans les résultats de recherche.

2024 : l’essor de l’importance du contexte

En 2024, du fait des innovations technologiques pour l’IA, l’interprétation des intentions de recherche par la méthode d’interprétation du langage naturel NLP (Natural Language Processing) connaît un essor exponentiel.

💡 L’analyse du langage employé par les internautes prend en considération la richesse sémantique, c’est-à-dire l’étendue de vocabulaire, utilisée.

Cette analyse s’étend désormais de l’analyse du contenu à l’analyse du contexte. L’algorithme Google appelé Rank Brain, créé par Greg Corrado et annoncé comme le 3ème critère de référencement, utilise justement ce binôme IA et machine learning.

La richesse sémantique pour le maillage interne et externe

Lorsque vous réalisez un maillage, qu’il soit interne ou externe (backlink), le crawl vérifie également le contexte linguistique autour du lien.

Les mots utilisés dans l’ancre doivent par conséquent être cohérents avec les mots du contexte et celui du lien cible.

Plus le contexte est en lien, plus votre page web sera mieux positionnée.

Si je reprends l’exemple de l’hôtel à Amboise, pour un lien interne avec comme ancre « pour les familles », le contexte devra employer également des mots faisant référence à la famille, tout comme le contenu du lien visé par cette ancre.

👉 Par cette vérification, l’algorithme de Google s’assure de la cohérence de vos propos, cohérence qui met l’utilisateur au centre du contenu.

L’analyse comprend, désormais, les nuances du contexte et de la relation entre les mots : plus votre site sera structuré thématiquement, plus cette richesse sémantique et contextuelle sera efficace pour le référencement.

Pensez ontologie et favorisez la mise en place d’un corpus de mots élargi.

En outre, cette richesse sémantique permet de développer l’étendue des mots clés atteints par votre site internet notamment en favorisant les longues traînes.

En résumé, en 2024, votre site internet doit prendre en compte ses aspects.

Si vous avez besoin de vérifier cette cohérence et d’étudier la refonte structurelle et sémantique (soit l’arborescence structurelle du site, son maillage interne et son netlinking), nous vous invitons à nous contacter.

EEAT de Google : des critères de référencement naturel qui gagnent en puissance

L’année 2023 a été une année à 200 à l’heure pour les référenceurs.

Google a réalisé pas moins de 4 mises à jour afin de rendre ses EEAT encore plus importants pour le positionnement.

Pour rappel, EEAT signifie « Experience, Expertise, Authoritativeness,Trustworthiness » en anglais, soit en français, « Expertise, Expérience, Autorit, Confiance ».

Globalement, les mises à jour visent à mettre l’intérêt de l’utilisateur au cœur des préoccupations :

  • compréhension de la requête,
  • besoin en rapidité,
  • expérience utilisateur,
  • besoin en expertise,
  • besoin de confiance dans les résultats,
  • tout en réduisant la visibilité des acteurs du Black Hat qui utilisent des méthodes interdites par Google ou limites en honnêteté,
  • en luttant contre le spam,
  • et en encourageant un contenu à valeur ajoutée.

💡 Chaque update est synonyme de mouvements importants dans le classement des pages et des sites web dans les pages de résultats.

Responsables de nuits blanches et de sueurs froides chez les spécialistes du référencement naturel, ces mises à jour ont un impact sur les ventes des sites internet touchés.

Il est ainsi nécessaire de porter une attention particulière à votre SEO technique (rapidité, sécurité, etc.) :

  • en effectuant des audits réguliers,
  • et en suivant les différentes métriques de performance telles que la vitesse à la réactivité ou la stabilité visuelle.

En mars 2024, la métrique INP (Interaction to Next Paint) remplacera la valeur FID (First Input Delay).

Métrique aux informations plus complètes : INP évalue la réactivité d’une page web aux interactions des utilisateurs de manière plus précise. FID ne prend en compte que la première interaction de l’internaute, INP s’intéressera à l’ensemble des interactions tant que l’usager se trouve sur l’url en question.

L’optimisation de cette métrique peut être anticipée techniquement en minimisant :

  • le délai d’entrée sur la page,
  • le temps de traitement de chaque interaction sur l’url,
  • et le délai de présentation.

Le SEO local : DMA de mars 2024, un gros changement en perspective

Digital Market Act, DMA, européen : c’est quoi ?

Le SEO Local et les fiches Google Business Profile, nouveau nom de la fiche Google My Business, s’apprêtent à subir une révolution en mars 2024.

Pourquoi cette révolution annoncée ?

Voté en juillet 2022, le Digital Market Act entre en vigueur en mars 2024 en application totale et lutte contre les pratiques anticoncurrentielles des géants d’Internet, dont Google fait partie notamment avec Google My Business.

L’objectif du Digital Markets Act consiste à créer une concurrence loyale entre les acteurs du numérique en limitant l’hégémonie des entreprises dites GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), notamment au profit des petites et moyennes entreprises et des start-up européennes.

L’intérêt est de stimuler l’innovation, la croissance et la compétitivité sur le marché numérique en renforçant la liberté de choix des consommateurs européens.

Depuis 2012, les entreprises et services publics gèrent leur présence sur Internet en travaillant leur référencement local via Google et leur fiche GMB essentiellement.

C’est une solution gratuite à fort impact sur la présence en ligne, permettant la saisie et l’affichage d’avis, des photos, et des informations spécifiques (horaires, activités, promotions, produits etc.).

Cette hégémonie va disparaître : les profils seront toujours présents, c’est la méthode d’affichage que Google doit modifier pour se plier à la législation européenne.

Comment contrer cette révolution et continuer à avoir un référencement local en 2024 ?

Pas de panique ! Il existe des solutions SEO pour conserver un référencement local optimisé.

En voici quelques-unes :

  • créer une page Store Locator sur votre site web,
  • créer des contenus locaux, optimisés sur des recherches locales,
  • mettre en place un silo sémantique pour la localité ciblée,
  • implémenter systématiquement les données structurées « locales »,
  • s’inscrire dans les annuaires selon votre activité (tripadvisor, the fork, pages jaunes, planity, doctolib, SeLoger…),
  • se référencer sur tous les systèmes de navigation (Google Maps, Plans, Waze etc),
  • utiliser les réseaux sociaux en géolocalisation…

Ce qu’il faut retenir :

2024 va être une année riche en changements pour le référencement naturel et pour le référencement local.

Comme dans tout métier, l’anticipation est un atout majeur. Si vous souhaitez propulser votre présence en ligne en 2024, gagner en visibilité ou pour rester en tête en dépit des changements drastiques annoncés, contactez-nous.

Nous mettrons notre expertise et notre veille à votre disposition : votre visibilité en ligne est notre priorité !

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez que vos données soient utilisées comme mentionné dans notre Politique de confidentialité

ALLER EN HAUT Demander un devis