newsletter

Beaucoup voient le blog d’entreprise surtout comme un moyen d’augmenter le trafic de leur site internet grâce au SEO. Pourtant, il peut aussi entrer dans le cadre d’une stratégie de contenu qui dépasse la quête de visibilité. La mise en place d’une newsletter de qualité peut vous aider à compléter les objectifs précis que vous vous êtes fixés.

Définir vos objectifs

Comme dans toute bonne stratégie, il faut se fixer des objectifs pour ne pas avancer à l’aveugle. Ces objectifs vont conditionner le contenu de votre newsletter, mais aussi sa coordination avec le reste de votre stratégie de communication.

Il faut garder en tête, qu’en général, lorsqu’un internaute s’inscrit à votre newsletter, c’est qu’il vous connaît déjà. Il vous a peut-être découvert grâce à Google ou via les réseaux sociaux, ou même grâce au bouche à oreille. Votre offre l’intéresse, aussi bien au niveau de vos produits et services, que de vos contenus. Deux cas de figures se présentent alors :

  • il veut en savoir plus avant d’acheter et se tient au courant de que vous faites ;
  • il a déjà acheté et compte peut-être recommencer.

Une newsletter vient donc en complément de votre blog ou de votre landing page. Elle va vous aider à convaincre et fidéliser vos prospects et vos clients. L’idée est de créer une relation avec eux et les amener sur votre site internet pour les convertir. Vos objectifs peuvent donc être multiples : créer une communauté autour de votre marque, fidéliser votre clientèle, améliorer votre taux de conversion, etc. Tout cela implique évidemment d’avoir cibler au préalable l’audience de vos newsletters.

Choisir votre plateforme de routage

La newsletter est l’un des outils du Marketing Automation. Il est compliqué de produire une newsletter sans automatisée son envoi. En effet, ce support de communication est conçu pour être envoyé à plusieurs milliers de personnes en même temps, parfois en différé. C’est donc impossible à gérer manuellement et les systèmes d’envoi d’e-mail classiques ne supportent pas ces volumes.

“Mail Chimp” et “Send in Blue” sont les deux principales plateformes d’envois automatisés de newsletter. Elles présentent toutes les deux l’avantages de pouvoir créer gratuitement votre newsletter au départ, jusqu’à un certain nombre d’abonnés. Cela permet de faire des tests avec les deux services avant de choisir. Elles vont permettent aussi de suivre les taux d’ouverture des mails et les taux de clic, pour les corréler avec vos ventes. L’autre intérêt de ces plateformes est qu’elles vous permettent de créer de jolie mise en page HTML, sans être un as du webdesign.

Créer une mise en page simple et épurée pour votre newsletter

L’attention de vos prospects étant déjà retenue, il ne sert à rien de vouloir en mettre plein les yeux avec une mise en page trop colorées, trop de texte ou des boutons d’appel à l’action partout.

Si vous souhaitez attirer l’attention sur votre message, restez simple : un design épuré, un fond clair, 3 couleurs et 2 polices différentes maximum, votre logo, et votre contenu. Dans l’idéal, la mise en page de votre newsletter doit correspondre avec votre charte graphique. Enfin, le texte doit être clair, concis et aéré, sans fioritures.

Canaliser votre contenu

Parler de ce qui intéresse votre clientèle

Les internautes n’ont que quelques minutes à consacrer à vos mails et contenus. Il faut donc leur proposer des contenus plus pointus qui vont directement répondre à leurs problématiques. Votre actualité ne les intéresse pas vraiment, sauf si elle leur apporte quelques choses (évolution de vos services, de vos tarifs, etc).

Tous vos contenus ne vont pas parler à tous vos abonnés. Mais vous aurez plus de chance d’attirer l’attention d’une cible qualifiée, si vous restez précis. Dans votre ligne éditoriale, vous pouvez ainsi convenir d’une thématique à traiter par semaine.

L’idéal est de l’exposer directement dans le corps de votre newsletter, puis de renvoyer l’utilisateur vers un contenu de votre site web. En diversifiant les sujets d’une semaine à l’autre, vous aurez l’opportunité de toucher l’ensemble de vos cibles.

Choisir un seul format de contenu

Proposer trop de formats différents est aussi contre-productif que de proposer trop de sujets différents. Vous pouvez varier un peu les formats d’une semaine à l’autre pour ne pas tomber dans la monotonie. Mais dans l’ensemble mieux vaut privilégier un ou deux types de contenu maximums par newsletter.

Par exemple, vous pouvez offrir à vos abonnés du contenu rédactionnel dans le corps du mail qui renvoi ensuite vers une vidéo plus détaillée. Vous pouvez aussi y intégrer directement une vidéo qui renverra vers un article de blog ou une page précise de votre site (landing page, fiche produit, catalogue, FAQ…).

Personnaliser le contenu

Bien sûr vos lecteurs ne sont pas dupes. Ils savent que vous ne personnalisez pas chaque contenu à chaque internaute. Mais l’idée de la newsletter étant d’établir une relation avec vos prospects et vos clients, mieux vaut la personnaliser un minimum. Cela évitera de leur donner la sensation qu’ils ne sont qu’un client de plus.

Par exemple, vous pouvez vous adresser à eux par leur prénom et éviter les adresses “no reply” qui sont assez rédhibitoire pour instaurer le dialogue. Vous pouvez également personnaliser le nom de l’expéditeur en y mettant un nom et un prénom plutôt que le nom de l’entreprise seul.

Accrocheur, mais pas racoleur

Pour donner envie à vos abonnés d’ouvrir vos e-mails, il faudra travailler un peu l’objet de vos newsletters. L’enjeu est d’éveiller la curiosité sans en faire trop. Il faut qu’il soit relativement court, entre 30 et 70 caractères.

Le début de l’objet doit contenir les informations importantes (annonce d’un événement, d’un changement, l’information principale de l’email,…). Évitez également d’utiliser des mots qui pourrait envoyer votre newsletter dans les Spam : promotion, gratuit, urgent, etc.

Ne gonflez pas artificiellement votre base de donnée de contact

Si vous démarrez votre newsletter vous n’avez peut-être pas une liste d’adresses e-mails très fournie. Ne cherchez pas à la gonfler en achetant une base de donnée. Vous ne savez pas si ces personnes sont intéressées par ce que vous avez à proposer. Elles se désabonneront probablement aussitôt de votre newsletter et supprimeront le mail.

Si vous avez déjà quelques clients, vous pouvez leur envoyer votre newsletter. Vous pouvez aussi proposer à votre communauté sur les réseaux sociaux de s’y inscrire. Si vous démarrez tout juste, vous pouvez également récolter quelques adresses emails en communiquant sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas également à mettre vos proches dans la boucle.

Attention également à bien respecter les nouvelles réglementations européennes en matière de collecte de données personnelles (RGPD).

Si vous souhaitez être accompagné pour créer vos newsletters, n’hésitez pas à nous contacter !

Newsletter : comment l’intégrer efficacement à votre stratégie de communication ?
Par Newsletter : comment l’intégrer efficacement à votre stratégie de communication ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 5/5 par 4 de nos lecteurs
Partager ce contenu