migration site

Que l’on soit mécontent de son hébergeur, ou que l’on souhaite profiter de la meilleure offre, il existe de nombreuses raisons à vouloir migrer son site.

Dans ces cas-là, beaucoup de questions se posent. Comment être sûr de trouver la bonne plate-forme ? Comment ne pas perdre son référencement ? Quelles sont les actions à mettre en place ? Vous trouverez les réponses à ces questions ci-après pour la migration de votre site internet.

Migration de site : choisir la bonne plateforme d’hébergement

Pour une raison X ou Y, vous avez décidé de changer d’hébergeur pour votre site Web. Si vous n’avez pas encore choisi votre nouveau service, vous pourrez procéder par étape. Dans un premier temps, définissez une liste d’hébergeurs qui pourraient vous correspondre. Ensuite, n’hésitez pas à vous renseigner sur les services proposés par chacun grâce aux avis en ligne. Pour continuer votre investigation, vous devrez vérifier si les services répondent à vos besoins en matière de référencement. Pour ce faire, vous devrez analyser les points suivants :

  • La bande passante du serveur
  • Le soutien technique à documentation offert par l’hébergeur
  • Les spécifications techniques comme la version et la mise à jour du système d’exploitation du serveur

Une fois ces éléments vérifiés, vous pourrez comparer les prix et faire votre choix selon votre budget et vos attentes.

Migration de site, le choix du serveur

Choisir le bon serveur est aussi un point important lorsque vous décidez de migrer votre site. En effet, un serveur géographiquement cohérent avec votre emplacement peut être décisif pour votre référencement. Un serveur proche de votre pays vous offrira un changement rapide. La vitesse de votre site influe grandement sur votre classement SEO. C’est pourquoi il est très important de choisir votre serveur. De plus, la plupart des hébergeurs vous offrent le choix lorsque vous débutez, ou migrez, un site sur leur plate-forme. Si l’hébergeur ne vous laisse pas le choix du serveur, il est vivement conseillé de choisir un autre hébergement.

Créer une sauvegarde de votre site

Avant de démarrer votre migration, il faudra effectuer une sauvegarde complète de votre site Web. De nombreux plug-ins vous sont disponibles gratuitement sous WordPress pour réaliser cette tâche. Cette étape est cruciale et vous permettra de revenir sur le site Web d’origine en cas de problème. Dans tous les cas, effectuer une sauvegarde régulière de votre site peut également être une bonne idée. En effet, en cas de crash du serveur ou de bug suite à une manipulation, vous pourrez instantanément retrouver le backup de votre site Internet.

migration de site SEO

Déplacer et tester votre site

Lorsque votre sauvegarde est terminée, vous êtes prêts à transférer votre site vers son nouvel hébergeur. Parfois, selon les offres proposées, l’hébergeur lui-même s’occupe de transférer votre site pour vous. En effet, il arrive que certains hébergeurs effectuent cette tâche gratuitement.

Pour être sûr qu’aucune erreur ne se glisse dans votre migration, vous pouvez faire appel à un expert. En effet, celui-ci est formé au métier du Web et s’occupera de réaliser une migration propre et rapide.

Une fois la migration effectuée, il ne vous reste plus qu’à tester votre site Web. Pour ce faire, vous devrez vérifier les pages et les fichiers de votre nouvel hébergeur individuellement. Avant de passer au changement du DNS, il faut vous assurer que tout fonctionne à la perfection. Ici encore, un professionnel vous aidera et vous gagnerez du temps dans cette tâche technique.

Changez votre DNS…

Le DNS va permettre de faire correspondre le nom de domaine de votre site Web à l’adresse IP du serveur. En effet, lorsque vous changez d’hébergement, l’adresse IP du serveur change également. Pour que cette nouvelle adresse IP soit active, il faut mettre à jour le DNS pour que ceux-ci redirigent vers le nouveau serveur. Néanmoins, ce processus peut prendre jusqu’à 24 heures. Ce délai peut être long pour vos utilisateurs. Heureusement, vous pouvez changer le TTL.

Le TTL correspond au temps nécessaire pour que le DNS soit mis à jour. Ce processus peut être accéléré. En effet, il est possible de faire passer la valeur TTL de 24 heures à seulement 5 minutes. Néanmoins, cette manipulation doit être effectuée une journée avant la migration.

… Puis le mettre à jour.

Enfin, il faut mettre à jour les enregistrements DNS pour que votre site soit fonctionnel. Parfois, il arrive que certains hébergeurs soient très longs dans la mise à jour des enregistrements DNS. Pour éviter que votre site soit hors ligne trop longtemps, nous vous conseillons de laisser l’ancien serveur actif quelques jours après la migration du site. Ainsi, vos visiteurs pourront continuer de vous suivre et vous ne souffrirez d’aucune baisse de trafic.

En suivant ces différentes étapes, la migration de votre site ne devrait pas poser de problèmes de référencement. Les différentes sauvegardes effectuées vous permettront de revenir à un site sain en cas de mauvaises manipulations. Le choix du serveur et la mise à jour DNS joueront également un grand rôle dans la sauvegarde de votre SEO. En conservant votre référencement, vous pourrez également conserver votre trafic et continuer vos activités en ligne sans subir de désagrément. Enfin, en cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à l’aide d’un professionnel. Celui-ci pourra vous aider dans vos démarches de migration de site.

Migration de site, comment garder son référencement ?
Par Migration de site, comment garder son référencement ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 4/5 par 8 de nos lecteurs
Partager ce contenu