sea référencement payant

Le référencement payant, appelé aussi SEA (Search Engine Advertising) correspond à la publicité visible sur la majorité des pages de résultats des moteurs de recherche.

Nous avons tous déjà été confronté au SEA, notamment aux liens sponsorisés que l’on trouve dans les premiers résultats lorsque l’on effectue une recherche par mots clés sur Google. Comment et pourquoi les entreprises utilisent le SEA ?

Comprendre le SEA ou référencement payant

Le SEA fait partie intégrante du « Search Engine Marketing » ou SEM au même titre que le référencement naturel ou SEO. On les distingue cependant très bien car les liens sponsorisés sont mis en évidence pour faire en sorte de pouvoir les différencier des résultats dits naturels.

lien sponsorisé VS lien naturel

lien sponsorisé VS lien naturel

Par l’achat et l’utilisation de liens commerciaux et publicitaires, les entreprises peuvent espérer répondre à des requêtes précises et conquérir de nouveaux clients.

Le leader de la campagne de liens sponsorisés sur Internet est Google avec sa régie publicitaire Google ADS (anciennement Google AdWords).

Google Ads, le successeur Google AdWords débarque

Choisir le bon moment pour le SEA

Pour conquérir de nouveaux clients, il vous faut faire affaire avec la temporalité. Pour déterminer les tranches horaires les plus pertinentes, vous pouvez notamment utiliser les données fournies par Google Analytics.

En respectant les recommandations de Google, vous vous apercevrez rapidement des tendances des internautes. Il auront sûrement tendance à cliquer sur les annonces et à accéder à votre site à des heures, des jours, et même des mois en particulier.

Votre référencement payant doit alors être défini par un rythme particulier selon votre marque et vos produits. Si vous vendez des accessoires de Noël, vous aurez certainement plus de flux durant les mois de novembre et de décembre.

Pourquoi utiliser le référencement payant ?

Une réponse directe à un besoin

La première motivation des entreprises pour investir dans des liens publicitaires sur les moteurs de recherche est la suivante : Les liens sponsorisés sont diffusés au moment exact où l’internaute effectue sa recherche.

Même si la recherche de l’internaute ne correspond pas à un besoin d’achat immédiat, les liens sponsorisés répondent à un besoin. Une fois l’internaute capté sur votre site, vous pourrez le solliciter à nouveau grâce au remarketing.

L’acquisition d’une visibilité à long terme

Le second avantage du référencement payant est le suivant : Il permet à une entreprise de disposer d’une visibilité rapidement. En effet, votre entreprise sera visible quelques minutes après la mise en ligne de la campagne. Vous pouvez ensuite prolonger cette visibilité autant de temps que vous le souhaitez.

En effet, une fois votre compte Google Ads validée, vous pouvez créer vos annonces et sélectionner vos mots clés pour acquérir une visibilité immédiate. Vous pouvez également la conserver sur le long terme, tant que vous payez bien entendu.

Miser sur le SEM ou la complémentarité entre SEO et SEA

Le dernier avantage de l’utilisation du SEA est qu’il permet de générer un trafic le plus large possible. C’est d’autant plus vrai quand il est combiné à des techniques SEO. Diffuser des annonces par le biais de campagnes de liens sponsorisés permet d’être présent sur les deux canaux. Cette présence sur les deux canaux (SEO et SEA) crée une complémentarité positive et rentable sur le long terme.

Référencement payant Vs Référencement naturel, le match !

Si vous n’êtes toujours pas certain de l’utilité du référencement payant, ou si vous souhaitez optimiser son utilisation combinée à celle du référencement naturel, vous pouvez faire appel à une agence web. Elle vous permettra d’optimiser votre stratégie de référencement afin d’atteindre vos objectifs !

Si vous souhaitez en savoir plus sur le SEA et les campagnes Google Ads :

Qu’est-ce que le SEA ou référencement payant ?
Par Qu’est-ce que le SEA ou référencement payant ?
Noter cet article Noté /5
Cet article est noté à 4.8/5 par 4 de nos lecteurs
Partager ce contenu