Désavouer des liens : quand et comment le faire ?

Publié le1 mars 2022 Écrit par Jean-Marc Emmanuel DANSI Nb de vues 420 Commentaires 0
Lecture Zen

Désavouer un lien revient à demander à Google d’ignorer ce lien. Cela concerne uniquement les liens entrants qui peuvent porter préjudice à votre stratégie SEO.

désavouer des liens toxique pour éviter la chute vertigineuse

En effet, les backlinks jouent un rôle décisif dans le classement le classement d’un site web, ce qui peut être un peu compliqué à gérer. Ils renforcent la notoriété de votre nom de domaine et témoigne de la pertinence de votre site, mais pas toujours.

Les backlinks peuvent également nuire à votre référencement naturel s’ils sont toxiques. Les recommandations de Google sont claires à ce propos : il faut désavouer les backlinks toxiques. Mais à quel moment et surtout comment désavouer un backlinks ? Nous en parlons dans cet article.

Qu’est-ce qu’un lien toxique ou mauvais backlink ?

Contrairement aux « bons liens », les backlinks toxiques sont des liens qui ne répondent pas aux exigences de Google.

Ce sont généralement des liens factices, obtenus illégalement (achat en masse, échange abusif…) ou provenant de sources douteuses (sites de spam, sites à contenu illicite…).

Ces liens ne sont pas créés sur la base de la qualité du contenu. Ils représentent donc un obstacle à l’Internet parfait que Google essaie de créer. Ils entrainent donc généralement des sanctions lorsque leur nombre devient important.

Pourquoi faut-il désavouer les mauvais backlinks ?

Le désaveu des liens devient nécessaire lorsque certains liens externes représentent un danger pour votre stratégie SEO.

Mais pour bien comprendre l’importance de désavouer des liens, il faut faire un tour dans le passé.

En 2012, Google annonçait la sortie de son algorithme Pinguin. L’objectif de cet algo était de repérer les sites qui ont recours à des backlinks factices et de les pénaliser.

Dès lors, de nombreux sites ont été pénalisés parce que de nombreux backlinks artificiels, dont ils n’avaient pas forcément connaissance, pointaient vers eux.

En réalité, il est possible de nuire au référencement d’un site concurrent en lui envoyant beaucoup de liens de mauvaise qualité. L’impact sera moindre pour un site ayant déjà une forte notoriété aux yeux de Google.

Cependant, les experts SEO se rejoignent sur le risque que cela représente pour un site de notoriété modeste.

Pour remédier à cela, Google et Bing ont mis au point des outils grâce auxquels les propriétaires de site web peuvent déclarer des liens à ignorer. Les propriétaires de site web s’en servent pour annuler l’impact d’un lien provenant d’une source non désirable.

À quel moment désavouer des liens ?

Le désaveu de liens n’est pas un jeu et ne doit concerner que des liens dont vous avez la certitude de nuire à votre classement.

De plus, l’algorithme de Google détecte en grande partie les liens « artificiels » et les ignore automatiquement. Toutefois, certaines situations peuvent vous contraindre à commander manuellement aux moteurs de recherche de désavouer des liens.

En voici quelques exemples :

1. Après une pénalité de Google

Les algorithmes de Google vous pénalisent de manières différentes selon leurs critères.

Il peut s’agir d’une pénalité manuelle. Dans ce cas, vous serez témoin d’une chute brutale de vos positions dans les résultats de recherche. Vous en serez informé à travers la Google Search Console.

Si la pénalité est algorithmique, vous subissez alors une chute progressive de vos positions.

Dans les deux cas, désavouer des liens toxiques témoigne de votre sérieux à Google.

2. Suite à une attaque de Negative SEO

Dans le monde du référencement naturel, une attaque de Negative SEO (SEO négatif) consiste à créer et à envoyer de mauvais backlinks à ses concurrents.

Le but d’une telle attaque est de nuire à la réputation du concurrent visé afin de lui faire perdre des positions. Même si cela est un peu rare, cette stratégie existe et porte généralement ses fruits.

Certaines situations doivent vous alerter :

  • Une chute brutale de trafic
  • Une hausse non justifiée de backlinks
  • La chute de vos positions dans Google

Face à de tels constats, il convient de faire un audit pour vérifier la présence ou nom de mauvais backlinks.

Vérifiez la pertinence de vos liens externes, leur provenance, les ancres utilisées, etc.

Comment désavouer les liens dans Google Search Console

Les éditeurs ont la possibilité d’utiliser l’outil de désaveu de liens de Google pour informer ce dernier qu’ils ne veulent pas que certains backlinks soient pris en compte pour le classement de leur site web.

Le processus est assez simple, mais cela requiert quelques précautions.

1. Créer le fichier de désaveu des liens toxiques

Pour commencer, vous devez avant tout vous préparer à l’utilisation de l’outil de Google.

C’est la partie la plus difficile du processus en raison de la nécessité de prendre les mesures et de respecter les étapes pour sélectionner les mauvais liens retour.

Pour commencer, il est important d’effectuer un audit exhaustif pour évaluer avec précision la pertinence de chaque lien.

Cela peut se faire depuis la page Rapport sur les liens de la Search Console.

  • Visitez votre compte Google Search Console et rendez-vous dans le tableau de bord.
  • Cliquez sur « Liens » puis sur « Plus » dans le volet Principaux sites d’origine.
  • À ce niveau, vous aurez un aperçu de l’ensemble des liens qui pointent vers votre site web.
  • Cliquez ensuite sur le bouton « Exporter des liens externes » situé en haut à droite du volet puis enregistrez le fichier sous le format .txt.

TÉLÉCHARGEZ LE RAPPORT DE LIENS EXTERNES

2. L’évaluation des liens

Dès lors que vous avez téléchargé le fichier, la seconde étape consiste à évaluer les liens pointant vers votre site.

L’idéal, à ce niveau, est de faire appel à un expert pour sélectionner les liens à désavouer.

Mais vous pouvez le faire vous-même si vous disposez des compétences et des ressources pour identifier les backlinks indésirables.

Pour cela, vous devez décider des critères pour repérer les backlinks toxiques afin de ne retenir que ces liens là. Tous les liens externes qui apportent de l’autorité à votre nom de domaine doivent être supprimés de cette liste.

Vous pouvez également utiliser d’autres outils SEO comme SEMrush ou Majestic pour rechercher des liens toxiques et les ajouter à votre liste.

Le fichier se présente dans un format spécifique.

Attention à ne pas faire d’erreur, car une mauvaise manipulation de cette fonctionnalité peut jouer en défaveur de votre référencement.

Voici l’essentiel à retenir :

  • chaque URL doit commencer sur une nouvelle ligne pour que l’outil fasse la différence
  • elle doit commencer par « domain: » pour les sites dont vous voulez désavouer les liens
  • le nom du fichier n’a pas d’importance pour GSC.

Une fois la sélection terminée, la prochaine étape consiste à enregistrer votre fichier sous le format texte (*txt).

C’est ce fichier texte qui sera transmis par la suite à l’outil Google Disavow pour le désaveu des liens.

3. Désavouer les liens

Rendez-vous sur l’outil de désaveu des liens de Google et sélectionnez le site pour lequel vous voulez désavouer des liens.

Notez que le site doit être inscrit dans les outils pour webmasters. Vous devez également en être le propriétaire ou tout au moins disposer d’un accès complet à votre compte console de recherche.

Autrement, l’utilisation de cet outil vous sera impossible.

Sur la page Désavouer les liens, cliquez sur « Désavouer les liens » puis choisissez le fichier créé précédemment.

C’est tout ce que vous avez besoin de faire, Google se charge de faire le reste.

Cependant, le traitement des données chargées peut prendre un certain temps. De plus, vous ne recevrez pas de notification vous informant de la réussite ou non de votre demande.

4. Les bonnes pratiques pour désavouer des liens

Il convient de manipuler le fichier de désaveu de lien avec grande précaution pour éviter les erreurs.

Vous pouvez, pour exemple, mettre des lignes de commentaires pour spécifier les raisons qui vous poussent à désavouer un lien.

Nous ne savons pas si Google tient compte des commentaires dans le fichier de désaveu des liens. Mais cela vous servira de repère si vous devez modifier le fichier dans le futur.

Pour écrire un commentaire, il suffit de mettre le signe # au début de la ligne.

Vous avez la possibilité de désavouer les liens provenant d’un sous domaine sans pour autant ignorer les autres liens issus de ce nom de domaine.

Pour cela, il suffit de préciser le sous-domaine concerné en utilisant la commande « domain: ».

Notez qu’il ne doit pas avoir d’espace avant ou après les deux points lorsque vous utilisez cette commande.

Prenons l’exemple d’un nom de domaine qui est : « exlu.com ».

Si vous désavouez l’ensemble des liens provenant de ce domaine, écrivez la ligne suivante : domain: exclu.com

Servez vous de cette même commande pour désavouer des liens provenant d’un sous-domaine en particulier. La ligne doit ressembler à ceci : domain:sousdomaine.exclu.com

Des alternatives pour désavouer des liens

Nous venons de présenter comment désavouer des liens avec l’outil de désaveu de lien de Google. Cependant, ce n’est pas la seule option pour se séparer de backlinks nuisibles.

1. SEMrush

SEMrush est un outil SEO très pratique pour analyser votre stratégie de référencement naturel et pour l’améliorer.

Son avantage principal pour désavouer des liens réside dans la facilité qu’il apporte pour identifier les mauvais backlinks.

Désavouer des liens : Vue d'ensemble d'un audit de backlinks sur SEMRush

En effet, s’il est possible de voir la liste des liens externes pointant vers votre site, Google ne donne aucun indice pour vous aider à savoir si un lien vous profite ou non.

Pour le savoir, vous devez donc vérifier vous-même chacun de vos liens, ce qui n’est pas de tout repos.

Or les backlinks s’accumulent au fil des années. Même un petit site accumule des liens externes avec le temps. C’est là que SEMrush montre toute son importance. Il est en effet possible de voir l’ensemble des potentiels backlinks nuisibles dans son outil de Rapport de backlinks.

Avec l’outil d’audit des backlinks (Backlink Audit), vous pourrez ensuite regrouper et exporter les backlinks toxiques sous forme de fichier .txt préformaté.

Dès lors, il ne reste plus qu’à télécharger ce fichier dans l’outil de désaveu de Google pour désavouer les liens nuisibles.

2. Contacter les propriétaires des sites

La procédure pour désavouer des liens avec Google Disavow semble simple à première vue.

Cependant, rien ne garantit que les liens contenus dans le fichier soient effectivement désavoués. Vous ne serez pas non plus alerté à la fin du processus.

Il vous reste la possibilité de contacter les propriétaires des sites qui vous envoient des backlinks toxiques pour leur demander de retirer leurs liens. Cela ne vous garantit pas non plus que l’action sera menée chez votre envoyeur de liens néfastes mais qui ne tente rien, n’a rien !

Si aucune réponse ne vous parvient : demandez à Google de les ignorer !

Désavouer des liens : l’essentiel

Comment désavouer de nouveaux liens ?

L’outil de désaveu des liens de Google ne prend en compte qu’un seul fichier.

Si vous avez déjà envoyé un fichier de désaveu et que vous souhaitez ensuite désavouer de nouveaux liens, vous devez donc reprendre l’ancien fichier et y ajouter les nouveaux liens à ignorer.

Si vous envoyez un nouveau fichier, cela aura pour effet d’écraser l’ancien fichier. Les liens contenus dans l’ancien fichier de désaveu ne seront donc plus ignorés.

Comment annuler un désaveu de lien ?

Il est tout à fait possible de dire à Google de reconsidérer un ou plusieurs liens désavoués.

Pour cela, il suffit de modifier le fichier téléchargé en retirant les liens que vous souhaitez reconsidérer. Pour annuler le désaveu de tous les liens, il faudra supprimer le fichier de désaveu.

Toutefois, il est difficile de déterminer si Google en conserve ou non une copie. C’est pourquoi nous déconseillons de désavouer un lien si l’on n’est pas certain de la nécessité de le faire.

Combien de liens peut-on désavouer ?

La limite définie par Google est de 10 000 lignes. Un webmaster ne peut donc pas désavouer plus de 10 000 liens pour un site.

Attention : la taille du fichier de désaveu ne doit pas dépasser 2 Mo.

Qui peut désavouer des liens sur un site internet ?

Seuls les propriétaires et les webmasters disposants d’un accès au compte Google Search Console ont la possibilité de désavouer des liens.

Si vous avez donné tous les accès à votre prestataire, cela signifie qu’il peut également accéder à votre fichier de désaveu.

Il peut donc désavouer vos mauvais backlinks ou au contraire bloquer vos bons backlinks.

Faites donc attention aux personnes auxquelles vous confiez vos accès.

Aller en haut Contactez-nous X